Moteur de Recherche :

2014-06-21

Les gommes synthétiques d'origine végétales pour les gels maison

Bonjour !

On tient le bon bout!!! ;-)
C'est l'avant dernier article ce soir, sur les gommes végétales...
Ce soir il est question d'une famille de gommes particulières: 
des gommes issues de la natures : des éléments naturels qui ont été chimiquement modifiées, d'une manière ou d'une autre, de façon à obtenir une gomme, donnant des gels très... cosmétiques! ;-)

Ces produits sont le plus souvent obtenus par la fermentation de sucres par une bactérie.
On appelle ce procédé, un procédé par biotechnologie : une technologie utilisant le travail d’un organisme vivant, qu’est la bactérie ! 
OK c’est pas très glamour, mais c’est 100% naturel !! ;-)
On obtient des produits très intéressants.
Je vais vous présenter les plus utilisées d'entre elles en cosmétique home made :

La gomme Xanthane, tout d'abord !
C'est la plus classique d’entre elles, toutes les tambouilleuses la connaissent, au moins de nom...  Il s'agit d'une gomme anionique.
Elle est obtenue à partir de l’action d’une bactérie : la Xanthomonas campestris, réagissant lors de la fermentation aérobie (c'est à dire en présence d'oxygène) de glucides (sucres) simples, issus
 du maïs et du soja.
La xanthane permet la fabrication de gels parfaitement transparents, d’une viscosité moyenne à épaisse, et est souvent employée pour stabiliser nos émulsions, avec une concentration entre 0.1 et 0.5%. 
Elle est incontournable pour stabiliser suspensions, émulsions et mousses, et favorise particulièrement le glissant des préparations sur la peau.
A partir de 2%, elle peut donner des gels épais, qui peuvent avoir tendance à pelucher sur la peau, en particulier sur les peaux acides.
Facile d’utilisation, la gomme Xanthane est soluble dans l’eau chaude comme dans l'eau froide.
Vous l'avez surement déjà essayée, ne serait ce qu'à travers le gel d'aloe vera de AZ : c’est elle qui est associée au jus d’aloe vera (qui est liquide) pour obtenir le fameux gel d’aloe vera !…
Attention, elle présente une incompatibilité avec l’EPP (extrait de pépins de pamplemousse), mais elle supporte une large gamme de pH, et peut tolérer une certaine quantité d’alcool, mais aura tendance à précipiter en contact avec des solutions contenant plus de 40% d’alcool.


l'Amigel est obtenu selon le même procédé, par la bactérie Sclerotium rolfssii sur un milieu riche en glucose ; Il est vendu comme gélifiant sous forme de poudre, à utiliser de 0,25 à 2%. C’est un polysaccharide non ionique qui donne des gels stables, relativement comparable à ceux obtenus par la xanthane.
Il est néanmoins plus intéressant qu'elle pour 2 raisons : étant non ionique, il supporte toutes les formulations sans interaction, et a une bonne tolérance par tous les types de peau. 
D'autre part, il ne pose pas de problème de pelluchage ! Il peut donc donner des serums gels très sympa... Et pourtant on le croise beaucoup moins souvent que la xanthane... Probablement parce que Aroma Zone ne le propose pas encore? 
Quoiqu'il en soit... Si vous recherchez des recettes à base d'Amigel, faites un tour sur le site de Colchique,  ICI, qui aime bien l'utiliser ! ;-)

Vous pourrez vous procurer de l'Amigel des Utiles de Zinette, et découvrir sa fiche technique, ICI !




Le Fucogel, ou « biosaccharide gum-1 », est un polysaccharide anionique, également obtenu par biofermentation, mais cette fois à partir du sorbitol.
Il a une certaine viscosité et ne s’emploie pas comme gélifiant dans les émulsions, mais plutôt comme agent particulièrement hydratant sur la peau et les cheveux : il forme en effet un léger film protecteur à la surface de la peau ou du cheveu, les protégeant de la déshydratation. C'est donc plus un actif qu'un gélifiant. Il se vend d’ailleurs sous forme déjà hydratée : un gel fluide, et s’emploie classiquement entre 3 et 5% dans les soins hydratants des peaux et cheveux secs et/ou déshydratés.
Il donne des gels au toucher velours, et dès 5%, améliore les textures de nos émulsions.
On peut le trouver chez les Utiles de Zinette, ICI .
AZ commercialise un produit tout à fait équivalent : 
Le Fucocert ! Contrairement au Fucogel, le Fucocert ne contient pas de phénoxyéthanol, un conservateur synthétique controversé et interdit dans les cosmétiques BIO. 
Il est donc préférable, vous l'aurez compris... ;-)
Vous pourrez trouver sa fiche technique AZ, ICI !


Il existe une autre gomme dans cette famille : 
La gomme gellane, obtenue par la bactérie Sphingomonas elodea. 
Les gels formés sont transparents et stables à la chaleur et à une large plage de pH. Mais elle est moins habituelle.


Voilà pour cette famille de gommes !!
Le tout prochain article sera dédié aux synergies entre gommes; je vous proposerai à cette occasion un tableau récapitulatif des principales synergies documentées...

à très vite !!! ;-)

Aucun commentaire: