Moteur de Recherche :

2012-12-05

Peaux matures: élastine, collagène, et tutti quanti !

Je vous ai parlé récemment de tous les types de peaux…
Et tous sont donc confrontés au même problème : celui du vieillissement !
Si la peau commence à vieillir dès l’âge de 30 ans avec l’apparition des premières rides : les ridules, les marques du temps ne sont vraiment visibles qu’à partir de 40-50 ans :
Même si ce phénomène est inexorable (vous pourrez relire mon article sur les peaux normales et la notion de stress oxydants), chacun cherche à retrouver la jeunesse de sa peau : une peau souple, douce, élastique, ferme, lumineuse… C'est-à-dire une peau nourrie, hydratée, raffermie, régénérée, protégée…

Je veux donc aujourd’hui vous parler de cette peau, vieillie par le temps, et de ces actifs vous feront du bien ! Un article assez complet encore, mais qui me parait indispensable afin d’avoir les bases nécessaires à la fabrication de produits cosmétiques bien construits !!


Particularités et composition d’une peau mature
Une peau mature est une peau qui commence à ressentir les effets du vieillissement, en particulier dès la ménopause… Car nous l’avons déjà vu, notre activité hormonale a une nette incidence sur l’intégrité de notre peau, et cela se ressent donc évidemment lorsque la ménopause est installée : la baisse des hormones féminines, œstrogènes et progestérone, engendre un déséquilibre physique avec l’apparition de rides, taches brunes, taches de dépigmentation… L’épiderme s’amincit : on sent que la peau est pus fine, elle est desséchée : la surface de la peau devient plus sèche, parfois rugueuse en superficie, et devient une peau sensible (vous pourrez relire mon article sur les peaux sèches et sensibles, qui sont des soins adaptés aux peaux matures).
Cette peau mature présente des rides, multiples et profondes, et on peut remarquer un affaissement au niveau de l'ovale du visage, lié à un manque de tonicité et d’élasticité, de fermeté…
C’est donc une peau qui a soif, qui a besoin d’être hydratée, nourrie, apaisée, protégé, mais aussi raffermie, tonifiée !
Comprendre la peau mature…
Tout se passe dans la « matrice extracellulaire » de la peau : il s’agit d’une substance aqueuse translucide et gélifiée, qui comprend l'ensemble de macromolécules dans lequel baigne le tissu conjonctif (les fibroblastes) de la peau ; cette matrice est principalement constituée de différentes fibres que sont les fameux collagène et élastine, ainsi que des glycosaminoglycanes (ou « GAG ») tels que le fameux acide hyaluronique !
Avec le temps et le vieillissement, ils s’oxydent, se dégradent, et ne se renouvellent pas… 
Tous les éléments qui s’y substituent, ainsi que tous ceux qui sont réputés « anti-oxydants », sont  des éléments qui vont contrer les effets du temps dans vos soins pour le visage.

Je vais vous présenter un peu mieux ces éléments phare :

1/ Le Collagène !
C’est une glycoprotéine, abondante dans la peau, les cartilages, les tendons, et même les os !
Elle est est produite par les fibroblastes de la peau (ces cellules du derme qui font le tissu cellulaire), et assure à votre peau sa solidité, sa cohésion, et lui permet de se régénérer et de cicatriser : car elle permet de façon mécanique une certaine résistance à l’étirement de la peau (la peau étant étirée lorsque vous parlez, souriez, grimacez…).
Le collagène est la protéine la plus importante de la peau, mais sa production commence à diminuer dès l'âge de 25 ans, et cette raréfaction finit par s’accélérer autour de la quarantaine, avec une perte aux alentours de 1% par an!.... Une perte de densité du collagène en vieillissant est responsable d’un relâchement de la peau, d’un manque de tonicité : la peau, lorsqu’elle s’étire, revient moins « en place », ce qui crée des ondulations qui sont à l’origine des premières rides…
Capable de retenir l’eau, le collagène est aussi un élément qui permet de garder une peau hydratée, souple.
Les hydrolysas de protéines de collagène dans les crèmes du commerce sont issues des cartilages et os broyés d‘animaux ou des arrêtes et écailles de poisson ( : collagène marin). 
Avec les cosmétiques d’origine végétale, on préfère l’utilisation de glycoprotéines d‘origine végétales que sont l’actif « collagène végétale » d’aroma-zone; à défaut, on peut utiliser des protéines hydrolysées de riz, de blé, ou encore de soie (pour les plus classiques), qui sont aussi très hydratantes.
On trouve néanmoins aussi le collagène marin (issu de la peau des poissons donc) chez les Utiles de Zinette (fournisseur en cosmétique maison).

2/ L’élastine !
Quand le collagène assure la solidité et la résistance des tissus en formant un réseau de soutien, l'élastine occupe, elle, un rôle particulier dans la souplesse de la peau, car sa structure particulière lui permet d’être très élastique : elle peut se détendre et reprendre sa forme initiale, comme le ferait un élastique !
C’est également une protéine fibreuse de la peau, et elle est également produite par les fibroblastes de la peau. A terme, elle n’est plus fabriquée, et est remplacée par du collagène, qui contrairement à l’élastine n’est pas aussi extensible mais plutôt rigide : la peau devient donc moins souple.
La synthèse d'élastine nécessite du silicium! Le silicium organique d’origine végétale (à défaut la silice, qui est la forme minérale et oxydée du silicium, et à priori moins bio disponible que le silicium organique), comme dans la prêle et l’ortie mais aussi le bambou, font donc de bons actifs anti-âge.

L’élastine et le collagène, entrelacés, forment un réseau de soutien de la peau que vous comprendrez sans doute mieux grâce à cette image :

source de l'image : http://www.hydra-spa.com

La 3eme protéine qui structure la peau, est la kératine : présente dans les couches les plus superficielles de la peau, elle a surtout un rôle de protection de la peau.

3/ Les GAG ou gluco-aminoglycannes !
Ces derniers éléments ne font pas partie du groupe des protéines de la peau; il s'agit plutot de l’un des principaux constituants du matelas aqueux dans lequel ces protéines se placent confortablement et que l'on appelle la « matrice extracellulaire » ;
Ayant une très grande capacité d’eau, ces GAG, comme l’acide hyaluronique, forment un gel aqueux dans lequel baignent les fibroblastes, le collagène, et l’élastine.
Ils permettent ainsi la prolifération et à la migration des cellules dans leur cycle de renouvellement, maintiennent une bonne hydratation de la peau, et contribuent ainsi à maintenir la souplesse de la peau ; ce matelas aqueux permet également d’amortir les chocs.
Avec le vieillissement, les GAG perdent de leur capacité rétentrice d'eau, la peau devient rêche, desquame, et le renouvellement de la peau se fait plus difficilement.
En cosmétique maison, on trouve l’actif acide hyaluronique (ou plutôt sel de sodium de l’acide hyaluronique) chez AZ ou d‘autres fournisseurs. 
On peut noter que Copaiba, un autre fournisseur, propose un acide hyaluronique de bas poids moléculaire (Na hyaluronate LMW), particulièrement hydratant et pénétrant, donc traitant (celui de haut poids moléculaire, le Na hyaluronate HMW,  étant également hydratant, mais plus filmogène).
A défaut, on peut le remplacer par une autre macromolécule type polysaccharide, comme que le silicone végétale marin (gel de carraghénane) ou les gels mucilagineux maison : ils permettent une bonne hydratation de la peau...



Les anti oxydants et actifs anti âge
Les antioxydants luttent contre les dégâts des radicaux libres, en limitant l’oxydation et le vieillissement des cellules de notre peau… Ces antioxydants sont nombreux; pour une action anti age on devrait les retrouver dans nos cosmétiques maison, mais également dans notre alimentation !
Ils luttent donc contre la dégradation des élastines et ainsi contre la densification du réseau de collagène et ainsi contre le relâchement cutané.
Ils font partie des actifs ciblés dans nos soins anti âge, ainsi que d’autres que je vais tenter de vous lister…

1/ nos huiles,
On retrouve dans nos huiles anti âge préférées leurs fameux oméga 6, particulièrement régénérant, comme dans celles d’argan, d'abricot, de carthame, de chanvre,  rose musquée, figue de barbarie, pépin de raisin, etc, associées aux huiles de d’onagre et/ou bourrache. 
Mais on s’intéresse également aux omega 3, anti inflammatoires, particulèrement présents dans l'huile de cameline, ou l’inca inchi...
Ces acides gras essentiels sont nécessaires au renouvellement des membranes cellulaires et à leur flexibilité, donnant plus d‘élasticité à la peau ; ils sont également nécessaire à la synthèse de la barrière cutanée, et participent ainsi à protéger la peau de la déshydratation.

2/ Les insaponifiables et vitamines: 
Les insaponifiables (squalène, carotènoïdes, polyphénols, phytosterols, tocophérols)  font de nos huiles, des huiles-actifs, et sont des éléments clés, particulièrement présents (quantitativement) dans les beurres de karité ou cacao, dans l’oléine de karité, mais aussi dans les huiles d’avocat, ou d’olive... D'autres huiles restent aussi intéressantes pour leur composition qualitative en insaponifiables anti age: le macérat de figues de barabrie, les huiles d'argan, de sésame, de framboise, de son de riz, d'abricot, etc...

On peut retrouver ces insaponifiables antioxydants sous forme concentrée avec :
-          le squalane végétale (squalène d’huile d’olive hydrogéné),
-          le concentré de phytosterols, enrichi en insaponifiables des huiles d’olive et avocat,
-          la vitamine E est un actif antioxydant et antiradicalaire : il en existe plusieurs types, on les retrouve naturellement dans certaines huiles, en particulier dans l’huile de germe de blé qu’on utilise pour cela au compte goutte dans nos recettes bio, ou sous forme concentrée et liquide de tocophérols (vit E AZ), ou encore sous forme de gélules (acetate d'alpha tocopherol, vendu en pharmacie), ou de complexe anti oxydants tels que l’antiranz des utiles de zinette ou encore l’aox-cos chez copaiba...
La vitamine A, ou rétinol (le plus souvent en cosmétique sous forme estérifiée: pamitate de vitamine A), quant à elle, stimule la formation de collagène et de kératine. Elle augmente l'élasticité de la peau, aide à la cicatrisation, et prévient la formation des rides (dues aux UV). On en trouve d façon naturelle, surtout dans le gras du poisson.
Les caroténoïdes sont des pro-vitamines A : le corps sait l'utiliser pour en faire de la vitamine A! La carotte ou surtout l‘urucum (ou « roucou ») sont particulièrement riches en béta carotènes : on peut les utiliser en macérât huileux qui feront des huiles colorées ! On les trouve aussi dans le macérat de figue de barbaries

           3/ Les actifs anti-âges ciblés :
On peut enrichir nos cosmétiques d’actifs antiâges ciblés 100% naturels, et on  a le choix!
-          Dans les plantes, on retrouve les flavonoïdes, les caroténoïdes (comme les beta carotènes, précurseur de la vitamine A qui est également une vitamine liposoluble antioxydante),  et les tanins, en particulier dans les extraits de fruits rouges comme les EHG d’hibiscus rouge ou de coquelicot et les eaux de fruits rouges.
D'autres plantes ou extraits de plantes sont utilisés pour leur richesse en antioxydants divers: les extraits d'agrumes, le tépezcohuite, les herbes aromatiques (thym, origan, etc…), l’EHG d’edelweiss, Le thé vert...
L'extrait alcoolique de Mafane (ou "relax rides", actif AZ), a des propriétés lissantes donc anti ride...
L'extrait hydro glycériné d’algues brunes (ou "algo boost jeunesse chez AZ), booste la synthèse du collagène...
 -         Du coté des hydrolats et des huiles essentielles, on préférera les vertus antiage et régénérantes des classiques rose, ciste, bois de rose, bois de Ho, géranium, petit grain... Certaines huiles essentielles ont de puissantes vertus anti-oxydantes : ce sont celles de  cannelle, muscade, clou de girofle, basilic, persil, origan et thym.

Mais on peut aussi cibler des actifs cosmétiques d'origine végétale tels que:
-          la coenzyme Q10 (ubiquinone d’origine naturelle antioxydante et liposoluble), est un actif cosmétique anti age...

-          La vitamine C, ou acide ascorbique, en version stabilisée, est antioxydante, et contrairement à la majorité des antioxydants cités jusqu’ici, elle est soluble dans l’eau. 
Elle a également une action éclaircissante de la peau. 
-          La caféine pure (présente également dans le thé vert) est raffermissante.

Les lécithines sont également anti-oxydantes, on peut choisir d’utiliser la lécithine naturelle liquide de AZ (issue de soja non OGM….), ou la lécithine déshuilée, qu’on trouve dans toute grande surface sous forme de granulés. Elle est également très émolliente.

            4/ Les actifs hydratant :
La peau mature est une peau qui a soif et qui a besoin d’être hydratée. On peut cibler, comme on l’a déjà dit des protéines hydrolysées comme le collagène végétale, de l’acide hyaluronique ou autres polysaccharides, mais également l’allantoïne (ou bave d’escargot !) et la provitamine B5 (panthenol), synergistes, pour leurs propriétés apaisantes, hydratantes et réparatrices, ainsi que tous les actifs se substituant aux facteurs naturels d’hydratation et aux actifs émollients, dont j’aurai l’occasion de vous parler mieux lors d’un prochain article...
Miser sur des formules d’émulsions très émollientes et hydratantes, à base de jojoba et karité (beurre ou oléine) par exemple, enrichies en huiles soins, et formulées à base de complexes émulsifiant cocoon, émollients, protecteurs.

Les produits à base d’acides de fruits, qui sont de bons exfoliants, favorisent le renouvellement de la peau et son hydratation, et sont ainsi des actifs considérés dans les soins anti âge : ils permettent de faire peau neuve !

5/ Les actifs nutritifs:
Les eaux reminéralisantes, l’aloe vera, la gelée royale, le miel, le lait de jument, les eaux d’argile, le plasma de quinton, les ampoules de zinc et sélénium, le gel de silicium, l’extrait de spiruline… Sont tout autant d’ingrédients aqueux riches en vitamines et minéraux, oligo-éléments essentiels à la beauté de la peau.


Zoom sur les soins et Actifs anti tache :
Les crèmes éclaircissantes inhibent la tyrosine, précurseur de mélanine, et favorisent une exfoliation des cellules mortes à la surface de la peau. L’acide glycolique, un acide de fruit, est donc très utilisé : il permet une bonne exfoliation de la peau, et réduit l’hyperpigmentation.
Pour inhiber la tyrosine, on utilise aussi un certain nombre d’actifs végétaux, susceptibles d'atténuer les taches : On dit qu’ils ont des propriétés éclaircissantes et illuminatrices de teint ! C’est le cas des extraits de réglisse, du macérât de fleurs de lys, des agrumes (riches en acides de fruits et vitamine C), des feuilles de busserole (riche en arbutine), des HE de carotte, citron, celeri, etc…
NB : vitamine C et acide glycolique ont tendance à s’auto-détruire quand ils sont employés en même temps: fractionner leur utilisation sur la journée, et ne les utilisez pas dans une meme recette.
Les caroténoïdes pourraient également ralentir la fabrication de la mélanine, et enrayer ainsi la fabrication des taches d’hyperpigmentation, ce qui en fait de bons actifs de préparation au soleil.

La recette!! 
Le citron, riche en acide citrique exfoliant et vitamine C éclaircissante, est réputé pour faire un bon masque éclaircissant express ! Très acide néanmoins, je vous conseillerais de ne pas l’utiliser pur…
On pourrait donc facilement imaginer un masque anti âge à base d’ingrédients totalement frais !!
Je ferais la recette ci-dessous (totalement improvisée sur le tas…) :
-          une purée de framboise ou fraises (fruits rouges riches anti oxydant), écrasées dans 1 càs de fromage blanc onctueux (pour faire la base du masque)
-          un peu de miel liquide pour sa richesse en minéraux et ses propriétés que nous connaissons,
-          un demi jaune d’œuf pour sa lécithine et ses protéines,
-          un filet d’huile d’olive pour ses omega 9 (à défaut d’omage 6) et ses insaponifiables, et parce qu’on a toujours une bonne huile d’olive dans la cuisine…
-          un filet de jus de citron jaune bio pour sa richesse en vitamine C et acides de fruits !! 
-          un peu d’avoine réduit en poudre pour ses propriétés apaisantes (et pour donner du corps au mélange),
A laisser poser une 10zaine de minutes sur une peau propre fraîchement démaquillée, sans oublier le décolleté !!...
Les peaux matures devraient apprécier !! ;-)


Le truc en plus : la gymnastique faciale, ou modelage de la peau
Massages tonifiants et exercices des muscles de la peau, redonnent la sensation d’une peau plus ferme, entretenue, jeune ! Ne les oubliez pas ! ;-)


Voilà, j’espère que je ne vous aurais pas trop assommés avec cet article un peu longuet…
Mais comment faire l’impasse sur ce qui me parait indispensable ?? ;-)

Alors à bientôt !!
Steph


Sources principales de cet article : passeport santé, doctissimo, wikipedia…


8 commentaires:

Viviane Cygan a dit…

Très très intéressant, je comprends mieux maintenant à quoi sert chaque actif anti-âge, je saurai mieux maintenant comment les utiliser. Merci beaucoup pour cet article.

Steph a dit…

De rien Viviane! C'est un plaisir, surtout quand je lis des Commentaires comme celui la! ;-) a bientôt et merci pour le petit mot!

eilane a dit…

Coucou Steph, j'ai bien de la lecture à rattraper !!! ça m'a manqué (j'avais plus d'ordi) Je n’ai pas encore tout lu mais cet article est vraiment super ! merci pour toutes ces infos et ce temps que tu nous consacre. Je vais voir si tu proposes une recette de soin de nuit. J'ai tout de même une question sur les acides de fruits, j'en ai déjà utilisé et je ne supporte pas du tout, ça m'agresse terriblement la peau. Il est difficile de faire ses choix parmi tous ces actifs...Alors, par quoi remplacer ? Quand à la vitamine A, si l'on consomme quotidiennement des carottes, penses tu que ce soit important de la mettre comme actif dans un sérum ? Je privilégie le sérum de nuit le plus complet possible pour bien ressourcer ma peau durant le sommeil, et le jour j'opte plutôt pour des soins moins gras, histoire de pas briller comme une ampoule. Penses tu qu'il soit bien de privilégier un soin plutôt qu'un autre ou bien serait il mieux de diversifier plusieurs soins sur une même période ? J'espère que tu nous donnera une tite recette... A très bientôt Steph.

Steph a dit…

Bonsoir Eilane!!
Que de questions!!!! ;-)
Non je ne propose pas de recette de soin de nuit pour le moment, mais ça fait partie des choses que j'aimerais faire, un jour!! Il y a tellement d'articles que je voudrais mettre en ligne!! Je fais dès que j'ai le temps, et j'essaie de faire de façon logique... Donc on verra ou ma logique me mène et quand j'aurai l'occasion de proposer une recette anti age!! ;-) Mais d'ici là tu en trouveras facilement via google sur d'autres blogs... Si tu veux contacte pour moi par mail avec une ébauche de recette et je te dirai ce que j'en pense!

Les acides de fruits sont assez agressifs et ne sont pas tolérés par toutes les peaux... Si tu les utilises au quotidien, il faut vraiment en mettre peu, 1 à 2% me semblent largement suffisant, voire moins!... Si tu en mets plus de 5%, c'est seulement dans des soins masques-peeling que tu laisses poser 5 minutes pour l'effet keratolytique (ça fait instantanément rougir la peau). Tu peux lui préférer l'urée, qui a le meme genre d'action et qui est bien tolérée par les peaux sensibles, mais elle est moins naturelle.

Concernant la provitamine A (bétacarotènes), comme tout actif, rien d'obligatoire, surtout si tu as des apports internes suffisants... C'est comme tu veux! Elle est bien pour avoir bonne mine. Tu en as en effet beaucoup dans les macérats huileux de carotte, mais encore plus dans les macérats (maison) d'urucum qui colore les soins en orange du coup! ;-)

Mettre 12 actifs dans un soin n'a pas de sens pour moi... Je préfère en privilégier 2 ou 3 dans un serum, et bien les doser, et changer de serum régulièrement... Les serums sont des soins avec des actifs ciblés et condensés, et s'utilisent sur un certain temps... Pas comme une crème que tu mettras toujours, et qui sera plus "basique" en formulation, même si tu peux aussi l'enrichir en actifs (mais de façon moins condensée à priori). Mais ça c'est ma pate à moi, chacun fait ce qu'il veut en formulation ! ;-)

Ensuite il faut privilégier certains soins bien sure: tout simplement ceux qui conviennent à ton type de peau! Je crois comprendre que ta peau est plutot grasse... Donc ne surcharge pas la nuit en effet avec des soins trop riches ou trop protecteurs, et hydrate la bien tous les matins... N'oublie surtout pas les étapes de nettoyage/demaquillage matin et soir, ce sont les soins primordiaux selon moi... Et des petits soins de peeling de temps en temps pour une peau nette...

Voilou à la loupe...

à bientot!

Anonyme a dit…

bonjour,
merci pour ce très complet et très clair article. adepte depuis longtemps de produite bio je m'intéresse depuis très peu aux recettes maison.et j'avoue qu'il y a de quoi s'y perdre sur les nombreux sites consultés. cette lecture permet d'avoir une vision claire des produits les mieux adaptés selon les types de problèmes et de ne pas faire n'importe quoi!!
dans le cas d'une hyperta, y a t il des hv, he ou des actifs à éviter comme par voie orale??? encore merci.nicole

Steph a dit…

Bonsoir Nicole,
dans le cas d'une hyper tensio arterielle, il y a probablement des HE à éviter en effet, en tout cas pour la voie orale, le mieux serait de se renseigner auprès d'une aromathérapeute que je ne suis pas ;-)
Ceci dit, par voie externe, et en respectant des dosages raisonnables (inférieures à 0.5% d'HE dans une crème pour le visage), les risques doivent être moindres ;-)
à très bientot sur le blog !

Anonyme a dit…

j'espère que ce Stéphane a une jolie peau....Reine

Steph a dit…

Bonjour Reine, moi c'est Stéphanie, et oui à 38 ans j'ai une belle peau ! ;-)