15/03/2017

Les baumes faits maison, recettes 100% naturelles

Simples et à la fois très polyvalents, les baumes sont des recettes qui présentent l’avantage de pouvoir être 100% naturels et bio, et très simples à fabriquer !!

Définition du baume

Un baume est un cosmétique totalement anhydre : il ne contient pas de phase aqueuse et ne nécessite donc pas de conservateur ! 
Constitué de 100% de phase huileuse, il ne faudra à l’inverse pas oublier de l’enrichir avec un anti oxydant.
Le baume est donc toujours un soin nourrissant et protecteur, il sera donc utilisé pour les zones très sèches : lèvres, pieds, joues, voire cheveux ! Le plus classique reste le baume à lèvre.

Formulation d'un baume

La formulation d’un baume est un mélange d’huiles avec un ou plusieurs épaississants, qui peuvent être des beurres et/ ou des cires pour une formule 100% naturelle.

La formulation minimaliste de base d’un baume est :
- Huile végétale : 88%
- Cire d’abeille 12%


Beurres ou Cires dans la formule ?

La formule de base peut être modifiée et personnalisée ! L’enjeu est de bien choisir les huiles, beurres, cires ou autres épaississants, afin d’obtenir le résultat escompté : la texture souhaitée et les propriétés pour la peau.
Avec des beurres, les baumes seront plus nourrissants et réparateurs alors qu'avec des cires, plus fortement durcissantes, ils apporteront de la protection.
Cumuler beurre(s) et cire(s) aux huiles est donc un bon compromis!

Selon la dureté du baume souhaité, qui peut aller d’une texture fondante à une texture pommadée ou encore solide, la proportion de cire peut représenter de 0 à 25% de la recette, et dépendra de la proportion et des particularités des beurres ou autres épaississants choisis dans la recette.
Pour vous aider dans le choix des beurres : les plus classiquement utilisés sont le beurre de karité (aspect beurre solide, peu dur), et le beurre de cacao (aspect beurre très dur, durcissant). 
Voici d'autre part une image comparative du pouvoir durcissant des cires, par Aroma Zone :


Autres épaississants

Des épaississants d’origine naturelle tels que des co-émulsifiants, acides gras ou alcools gras ou encore cire cera bellina, auront l’avantage d’apporter une belle onctuosité, et de l’émollience, et pourront donc aussi tout à fait convenir à votre formulation. 
Pour vous guider, je vous propose de (re) découvrir mon article sur les épaississants, ICI !

Choix des huiles

On pourra choisir les huiles selon leur toucher et leur composition, comme je vous l’avais expliqué ICI !
Les huiles de prédilection pour un baume seront des huiles riches en oméga 9 pour apporter des propriétés particulièrement nourrissantes. 
Parmi celles-ci, on peut préférer de coupler :
- l’utilisation d’huiles au toucher gras (amande douce, olive, abricot, argan, ricin…), 
- avec des huiles plus fluides et légères, qui ont la particularité d’avoir un toucher sec (macadamia, sésame, son de riz, jojoba, etc…), afin d’atténuer l’effet gras du baume qui sera obtenu avec une majorité d’huiles grasses.
Une proportion d’huiles fractionnées ou estérifiées apportera de l’onctuosité et de l’émollience, comme elle favorisera un toucher sec. Je vous propose de (re) découvrir mon article sur les huiles sèches, fractionnées et estérifiées,qui devrait vous aider, ICI !




Modalités de fabrications

Le baume est très simple à fabriquer : vous mélangez toutes vos huiles, beurres, et cires (sauf celles qui craignent la chauffe bien sûr), et vous les faites fondre ensemble ! 
Dès que votre mélange chauffé et fluidifié est homogène, laissez le prendre à température ambiante et mélangez doucement avec une spatule.
Dans tous les cas, n’oubliez pas d’enrichir votre baume d’un antioxydant ! 
Vous ajouterez vos éventuels ingrédients sensibles à la chaleur avant que la préparation ait trop durci (huiles essentielles, huile végétale sensible, etc…)

Contrôle de la texture

Ne soyez pas trop pressé, attendez quelques heures de refroidissement avant de juger de la texture définitive de votre préparation (selon la température ambiante).
Au final, si le résultat n’est pas satisfaisant, il est très facile de refondre le baume et de l’enrichir en beurre ou en cire pour l’épaissir (ou le durcir), ou au contraire de l’enrichir en huile pour le ramollir !...


Les astuces Cosmessence Bio

Astuce 1:
Si malgré tout votre recette vous donne une sensation de toucher trop gras, vous pouvez choisir de l’atténuer en ajoutant une petite proportion de poudre d’arrow root ou amidon (comme la maizena, tout simplement !) dans votre recette : 1 à 3%. 
Toute poudre ayant des propriétés absorbantes pourra jouer ce rôle ! Ce sera le cas des argiles, des microsphères de silice par exemple. 

Astuce 2:
Le beurre de karité chauffé puis refroidi a tendance à donner des grumeaux. Pour éviter ce désagrément, privilégiez pour vos baumes le beurre de karité Nilotica !

Astuce 3 :
Prenez en compte la TC extérieure ! Pour une même recette, un baume sera plus « mou » si la température ambiante est à la chaleur de l’été, qu’en plein hiver en haute montagne ! … ;-)



Le baume… Hydratant ?

Un baume n’est pas franchement hydratant, mais il est très intéressant pour lutter contre la déshydratation de la peau !
Afin d’apporter des propriétés hydratantes à votre baume, vous pouvez néanmoins ajouter une petite proportion de miel, d’aloe vera, ou autre produit plutôt destiné à une phase aqueuse en temps normal… Il s'homogénéisera naturellement à votre baume s'il est suffisamment épaissi par votre formulation.


Le baume pour les lèvres

Le baume pour les lèvres est un grand classique ! 
Sa particularité : il est enrichi en huile de ricin, une huile à la texture et aux particularités intéressantes, qui apporte d’autre part du brillant à la préparation. 
Selon votre choix de formulation, le baume obtenu peut être très onctueux, ou plutôt pommadé, ou encore dur pour une version stick.
Appréciant particulièrement les versions « gel huileux » proches des gloss, à base de cera belina, je vous propose une formulation de baume-gloss à lèvres, que vous pourrez modifier, et enrichir en mica beige nude et mica noisette scintillant par exemple, ou autres actifs ou aromes de votre choix !


Recette d'un baume à lèvre à base de Cera Bellina :

-          Cera bellina                  12% (émollient et protecteur)
-          Huile de ricin               25% (réparateur et brillant)
-          Vitamine E                    0.3%
-          Oléine de karité           qsp 100% (réparatrice et nourrissante)


Tout est possible et personnalisable... Alors : A vous !! ;-)




Aucun commentaire:

Moteur de Recherche :