18/07/2016

Comparaison d'émulsifiants : les cires N° 2 et 3

Bonjour ! 
On ne m'arrête plus, je rattrape mon retard ;-)

Voici ce soir un nouvel article test d'émulsifiants : les cires auto-émulsifiantes 2 et 3,
puisque c’est ainsi que Aroma Zone les appelle.
Je les appellerai plutôt des « complexes émulsifiants prêts à l’emploi » :
un regroupement d’émulsifiants et co-émulsifiants ou épaississants, qui facilitent le travail des formulatrices en herbe !!

NB : je ne vous parlerai pas de la cire N1 sur le blog, composés d’émulsifiants type polysorbates : émulsifiants éthoxylés ... 


Si je devais comparer les cires 2 et 3, 


je pourrais dire :     
- Qu’il s’agit dans les 2 cas de complexes émulsifiants permettant de n’utiliser qu’elles et pour autant d’obtenir des émulsions très stables, très facilement : 
l’idéal pour les débutants, pour l’une comme pour l’autre ! ;-)

- Dans les 2 cas, ces cires dites « auto-émulsifiantes » donnent des émulsions hydratantes type huile dans eau

- Elles s’utilisent toutes les 2 : de 3 à 7 ou maximum 8%, et tolèrent toutes les 2 : de 10 à 35% de phase huileuse

- Elles sont toutes les 2 d’origine végétale : d’origine 100% naturelle, elles sont donc tout à fait adaptées aux recettes cosmétiques vegan et bio, home made !

- Elles sont toutes les 2 adaptées à tous les types de peaux, bien que chacune ait son type de peau de prédilection …

Mais aussi :
- Que la cire N°3 donne des textures plutôt fluides et légères, plus appréciées par les peaux mixtes à grasses, qui veulent du frais et du léger ! 
Elle est tout à fait adaptée à la fabrication de laits texturés, comme de crèmes fluides, ou de crèmes qui peuvent être /- épaisses, mais sont toujours très pénétrantes, et sont idéales pour la fabrication de vos crèmes de jour,

- Alors que la cire N°2 donne de belles textures cocoon, épaisses, qui peuvent même être travaillées de façon aérienne pour donner des textures « mousse craquante » ! 
Plus émolliente et couvrante que la cire N3, elle est appréciée par les peaux déshydratées ou sèches, souhaitant avoir la sensation d’être protégées, ou pour tout type de peau, en soin de nuit. Pour autant, elle ne laisse pas de sensation de gras.
C'est un émulsifiant qui donne de belles émulsions blanches et professionnelles genre « Nivéa crème » : onctueuses, que j’apprécie beaucoup !…


Donc 2 cires émulsifiantes très intéressantes, mais bien différentes !!
Pour illustrer mon article, je vous propose 2 recettes et pas à pas de fabrication : 
l’une à la cire N2, l’autre à la cire N3 :

1/ La cire N2 :

INCI : Cetearyl wheat straw glycosides, cetearyl alcohol



Il s’agit d’un complexe :
d’émulsifiant type glucoside (non ionique, dérivé du sucre), associé à 
un alcool gras : l’alcool cétéarylique (épaississant huileux et stabilisant des émulsions). 
La cire N°2 se présente sous forme de petites pastilles fines et cassantes, de couleur jaune très pale. Elle s’ajoute et fond en phase huileuse.

Recette à la cire N2 : Crème émolliente et anti âge à la marocaine pour peaux matures :
-          Jojoba : 6%
-          HV d'argan : 6%
-          Macérât huileux de figuier de barbarie : 4%
-          Dicaprylyl carbonate : 2%
-          Cire N°2 6%
-          Eau pure qsp 100%
-          Hydrolat de rose de damas : 18%
-          Eau de santal : 10%
-          Gomme xanthane : 0.2%
-          Acide hyaluronique : 0.2%
-          Glycérine : 4%
-          Vitamine E : 0.2%
-          Naticide : 0.6%
-          Co Enzyme Q10 : 1.5%

Pas à pas : 
Mains propres et désinfectées, matériel propre et désinfecté :
-          Faire un empattage de la glycérine avec la xanthane et l’acide hyaluronique
-          Mémanger l’eau et les hydrolats. Ajouter enfin l’empattage de glycérine
-          Placer la phase aqueuse au bain marie
-          Préparer les huiles et la cire N°2. Réserver le macérât de figuier de barbarie à part, et l’enrichir de vitamine E.
-          Placer la phase huileuse au bain marie jusqu’à atteindre les 72°C pour la phase huileuse
-          Sortir les phases aqueuses et huileuses du bain marie, et verser la phase aqueuse dans la phase huileuse de façon progressive, en mélangeant avec un mini fouet, et sans interruption
-          Poursuivre jusqu’à ce que le mélange prenne en épaisseur : minimum 3 minutes.
-          Sans arrêter de mélanger, ajouter le macérât huileux et le conservateur, ainsi que le co enzyme Q10.
      -          Placer en bain marie froid et poursuivre le mélange dynamique de la préparation une dernière minute.
       -          Mélanger quelques secondes avec un bras mixeur à soupe ou à mayonnaise, bien que cette étape ne soit pas indispensable avec cette cire, puis lisser à préparation à la spatule
       -          Conditionner en flacon air less
       -          Laisser reposer la préparation 24 à 48 heures, et effectuer un test de tolérance au pli du coude avant d’appliquer sur le visage.
      
      Vous pouvez enrichir votre crème de base de teint « sable doré » pour un esprit 100% marocain ! ;)


2/ La cire N 3

INCi : glyceryl stérate + potassium stéarate



Son 2eme petit nom est le : "Glyceryl stearate SE" ou "Glyceryl stearate AE
à ne pas confondre avec le Glyceryl Stéarate (tout court) !

Il s’agit de l’association d’un co-émulsifiant :  le glyceryl stéarate (vendu sous le nom de VE chez Aroma Zone), 
et d’un émulsifiant anionique : une molécule pure de savon, particulièrement hydrophile : le potassium stéarate.
Cette cire émulsifiante se présente sous forme de poudre blanc cassé. 
Elle s’ajoute et fond en phase huileuse.

Le potassium stéarate est issu de la saponification de l’acide stéarique par de la potasse (hydroxyde de potassium : base forte d’origine minérale) : KOH. 
On peut donc très bien le confectionner par SAF maison, si on a du VE en stock !

Si on voulait l’améliorer, on pourrait lui associer un alcool gras (alcool cétylique ou cétéarylique), en particulier pour les émulsions contenant une grande phase aqueuse, afin de stabiliser l’émulsion, celui ci étant un épaississant de la phase huileuse, émollient et non gras.

Plus vous souhaiterez donner du corps à votre émulsion, plus vous augmenterez les dosages de la cire dans la recette de 6 à 7%. En jouant sur les modalités de fabrication (utilisation d’un bras mixeur), vous pourrez même obtenir des textures cocoon plutôt épaisses, mais qui restent particulièrement fondantes sur la peau.
Au contraire, pour des émulsions fluides, à l’aspect d’un lait onctueux ou crème fluide, les dosages seront utilisés entre 4 et 5%. 

A 3%, la cire N°3 supportera des petites phases huileuses et se rapprochera des textures laits attendues. Pour ce type de recette, assurer la stabilité de la crème avec 0.2 à 0.3% de xanthane.

J’aime beaucoup cet émulsifiant pour sa grande affinité avec l’eau (avantage de l’anionique…) : à mon sens, il se substitue très bien à la cire N1 pour des baumes fondants de douche ou barres de massages. 

Attention, 
il faudra éviter d’associer cette cire N°3 avec des éléments chargés positivement, avec lesquels il serait susceptible de réagir, ce qui serait susceptible d'empêcher son travail d’émulsifiant et serait ainsi responsables de déphasages.
-          Ce sera le cas de tous les ingrédients dits « cationiques » comme l’honeyquat ou autre conditionneur végétal chargé positivement
-          Et ce sera le cas de tous les minéraux, ions positifs, présents dans les eaux minérales, et en particulier dans les eaux très minéralisées (ou pire : des eaux dures de ville !) : 
Une eau déminéralisée ou distillée ou hydrolat, conviendront parfaitement. 
A défaut, utiliser une eau adaptée au biberons des nouveaux nés (ils sont pauvres en minéraux) !

Recette avec la cire N°3 : Crème fluide de jour désaltérante au jojoba, pour peaux mixtes :
-          Eau pure déminéralisée qsp 100%
-          Hydrolat d’hamamélis : 28%
-          Glycérine : 4%
-          Xylitol : 3%
-          Gomme xanthane : 0.2%
-          Cire N°3 : 4,5%
-          Macérat huileux de carotte : 5%
-          Jojoba : 8%
-          Dicaprylyl carbonate : 3%
-          Alcool cétylique : 1%
-          Vitamine E : 0.2%
-          Naticide : 0.8%
-          Actif cosmétique Bacti-Pur : 1%
-          Huile essentielle de romarin à cinéole : 0.2%

Pas à pas :
Mains propres et désinfectées, matériel propre et désinfecté :
-          Faire un empattage de la glycérine avec la xanthane
-          Mélanger l’eau et l’hydrolat. Ajouter le xilitol. Ajouter enfin l’empattage de glycérine
-          Placer la phase aqueuse au bain marie
-          Préparer les huiles et la cire N°3. Réserver le macérât de carotte à part, et l’enrichir de vitamine E.
-          Placer la phase huileuse au bain marie jusqu’à atteindre les 72°C pour la phase huileuse
-          Sortir les phases aqueuses et huileuses du bain marie, et verser la phase aqueuse dans la phase huileuse de façon progressive, en mélangeant avec un mini fouet, et sans interruption
-          Poursuivre jusqu’à ce que le mélange prenne en épaisseur : minimum 3 minutes.
-          Sans arrêter de mélanger, ajouter le macérât huileux et le conservateur, ainsi que l’actif bacti pur
-          Placer en bain marie froid et poursuivre le mélange dynamique de la préparation une dernière minute.
-          Mélanger quelques secondes avec un bras mixeur à soupe ou à mayonnaise
-          Lisser à préparation à la spatule, et conditionner en flacon air less
-          Laisser reposer la préparation 24 à 48 heures, et effectuer un test de tolérance au pli du coude avant d’appliquer sur le visage.


On a fait le tour ! 
J'espère que cet article vous aidera à y voir plus claire.
Mais n'oubliez pas : rien n'est fermé en cosmétique maison, ce qui vous convient, vous convient ! Alors à vous de tester !!
Je vous proposerai bientôt des photos des textures obtenues à l'occasion de prochains articles ! ;-)

A très vite sur le blog et bonne soirée !




3 commentaires:

violette a dit…

malgré le fait que je ne sois pas très présente sur la toile c'est toujours un plaisir de te lire.
la cire n°3 je l'utilise depuis mes début c'est a dire 7 ou 8 ans pour mon visage c'est celle que je préfère. j'ai eu en test une crème a la cire N°2 mais elle ne me convient pas, en tout cas au visage pour le corps ça va elle me plait bien
j’apprécie beaucoup ton indication sur les ingrédients cationiques et la cire n°3 je me doute que certains ratages doivent venir de la ^_^ je ferais attention par la suite si j'arrive a trouver du temps pour faire mes cosmétiques ;)
au plaisir de te lire <3

Peau d'ange a dit…

Merci ;))

Nukette a dit…

Comparatif très intéressant merci 😊

Moteur de Recherche :