Moteur de Recherche :

2015-05-03

Huiles de douche : fabrication des huiles moussantes

Bonjour chers lecteurs Cosmessence Bio!

Un nouvel article ce jour sur les huiles de toilette : 
De quoi s’agit il ?
Il s’agit d’huiles qui se marient à l’eau de la douche, du bain, ou encore de la toilette de visage, se transforment en lait, et disparaissent en douceur, laissant la peau douce et veloutée, sans laisser de sensation de gras !



1/ La version 100% simple et naturelle : 
L’Huile de bain 

L’huile de bain est le produit le plus simple à formuler !! 
Un filet d’huile de votre choix dans le bain, et l’huile se dispersera naturellement dans l’eau chaude du bain, sans qu'il soit nécessaire d'ajouter de produit spécifique ! 
C’est une astuce que j’utilise depuis longtemps pour ma petite Jade, qui a une peau très sèche et a tendance à faire de l’eczéma : à chaque bain, un bon filet d’huile d’olive, nourrissante et réparatrice, et ma petite Jade a une peau toute rajeunie ! ;-)

En version soin du visage, l’huile naturelle peut également être employée comme démaquillant naturel (le gras ôte le gras!), en particulier pendant le rituel de beauté japonaise : le layering. Je vous en parlerai à l’occasion d’un prochain article ;-)


2/ La version huile lactée : 
L’huile de douche

Le principe de l’huile de douche est d’utiliser une huile pour le corps, qui s’utilise sous la douche, après la toilette, se rince avec l’eau et se transforme en lait, laissant la peau nourrie, veloutée, sans sensation de gras ! 
Un gain de temps, qui prolonge celui de la douche que nous aimons tant! ;-)

Si on utilise pour cela une huile naturelle, ça ne fonctionnera pas : l’huile n’aime pas l’eau, elle restera sur la peau, et laissera une sensation de gras après la toilette (sans parler de l’état des serviettes de bain ensuite…). Pourquoi pas, mais ce n'est pas ce dont on parle :

Il est donc nécessaire, pour formuler notre huile de douche, 
d’utiliser notre ami : un émulsifiant ! 

Et oui, le même qui marie l’eau et l’huile pour fabriquer les émulsions :
En mélangeant de l’huile et un émulsifiant, au moment de se rincer, l’huile se transformera en lait au contact de l’eau !

Trop facile !! Enfin pas tant que ça…
Le HIC… C’est que peu d’émulsifiants nous permettent de garder un aspect fluide, huileux, limpide, à notre huile magique de douche… Tout en restant clean...

Voici un listing (non exhaustif) des émulsifiants qui pourraient convenir (du moins bien au mieux d’entre eux) pour ce type de formulations :

-          - L’émulsifiant N°1 de Aroma Zone (connue chez d’autres fournisseurs sous le nom de « Polawax ») : très efficace pour tous les soins huileux, qui auront la particularité de se transformer très facilement en lait au contact de l’eau. Le problème : c’est un polysorbate (tensio actif éthoxylé dont le procédé d’obtention lourd n’est pas écologique) : les polysorbates n’entrent pas dans mon cahier des charges.
On trouve également d'autres polysorbates chez les fournisseurs d'émulsifiants pour la tambouille home made : je ne les achète pas non plus (faites comme bon vous semble: chacun son truc!)


-        - L’huile de ricin sulfatée : c’est une huile modifiée, une huile émulsifiante anionique, qui transforme les huiles à laquelle on la marie, en lait.
Elle a l’avantage d’être facile à employer puisqu’elle a un aspect huileux. Mais comme tous les anioniques, l’huile de ricin
sulfatée est potentiellement irritante, et beaucoup en ont fait les frais, en particulier lors d’utilisations en huiles de bain.
Donc attention les peaux sensibles !! Ce n’est finalement pas l’ingrédient idéale…

-          Le gélisucre : c’est un produit très sympa, dont je vous avais déjà parlé à l’occasion de ma recette de gommage au sucre, ICI, que j'aime beaucoup. L’émulsifiant est naturel et écologique, mais malheureusement, il faut l’employer avec des proportions importantes (minimum 20 à 25% de la recette), qui plus est il n'est pas donné, et enfin il épaissit considérablement les préparations et donne plutot des gels huileux : on s’éloigne donc de notre huile de douche fluide et limpide….

Va-t-on y arriver ? 

      Clairement, coté Aroma Zone donc, dont je vous parle le plus souvent, aucun émulsifiant à ce jour ne me convient pour ce type de formules...
      Alleluia ! Aroma Zone n’est pas le seul fournisseur, loin de là ! ;-)
Et justement, les Utiles de Zinette propose un émulsifiant parfaitement adapté à la formulations d’huiles de douche ! 
Il s’appelle le Dermofell PP (INCI : Polyglyceryl-3Palmitate). 
      C’est un émulsifiant non ioniques huile dans eau, qui a un aspect de pâte molle :


Naturel et écologique, le Dermofeel PP permet de fabriquer des huiles pour le bain, sans même les épaissir! Et ce n'est pas un polysorbate, mais une très bonne alternative! 

Grace à lui, on peut formuler des huiles lactées maison, à l’image de l’huile lactée de Melvita (très appréciée), composée d’huiles, et d’un émulsifiant type polyglycéride, comme le Dermofell PP !




La recette Cosmessence bio, au Dermofeel PP
Pour ce type de formules, particulièrement adaptées aux peaux sèches et sensibles, préférez une part en huiles grasses, et qui ont une bonne affinité avec la peau : les huiles riches en lécithine (tournesol), et en insaponifiables (olive ; karité, avocat…) seront intéressantes pour favoriser un effet « nourri et velouté » après le bain. Les huiles épaisses comme l’huile de germe de blé et l’huile de ricin pourront apporter un coté cocooning. Si vous souhaitez obtenir une huile de douche plus onctueuse encore, ajouter 5 à 10% de beurre dure dans la recette : elle sera alors plus facile à manipuler que si elle était bien fluide (ou encore du VE (glyceryl stéarate) ou la cire émulsifiante olive protection (sorbitan olivate) : 2 à 3% de la recette, à la place du beurre végétale).

Ma recette d'huile lactée démaquillante « magic’ oil »
-          Dermofeel PP 10%
-          - Huile d’olive (pour ses propriétés nourrissantes et réparatrices) 25%
-          - Macérat de figue de barbarie sur huile de tournesol (pour sa richesse en lécithine, son toucher onctueux, son émollience) qsp 100%
-          - Coco silicone (pour le glissant et l’émollience) 3%
-          - HV de ricin (pour son toucher gras) 5%
-          - Vitamine E 0.2%
-          - Fragrance de votre choix

Pas à pas :
Triturer le dermofeel PP avec un peu d’huile, et ajouter ensuite progressivement les huiles en mélangeant bien; finir avec l’antioxydant et la fragrance de votre choix.
On obtient l'huile visible sur la photo ci dessus (dans la bouteille, à coté du dermofeel PP).
Edit : il peut être nécessaire de mélanger la préparation avant utilisation


3/ La version huile moussante : 
le must have !

Il est très facile de formuler des huiles moussantes, idéales pour se démaquiller efficacement les peaux sèches et sensibles, ou encore pour formuler des bains moussant et nourrissant ! 


Pour cela, un ingrédient indispensable : 
la mousse de sucre (decyl glucoside).

Ce tensio actif non ionique est en effet très intéressant pour plusieurs raisons : il est très doux, il mousse beaucoup, il est liquide et visqueux, a la propriété de se disperser facilement dans l’huile sans les liquéfier, et peut s’utiliser de 3 à 30%, ce qui permet de formuler une large gamme d’huiles moussantes ! 

La recette est très simple et le résultat est bluffant :

de l'huile / de la mousse de sucre +/- de la mousse de babassu pour  accentuer la mousse,
et c'est tout ! ;-)
Une huile, qui mousse vraiment, avec une mousse fine et généreuse !

Voici ma formule de base :
-          - huiles de votre choix qsp 100%
-          - Mousse de sucre +/- mousse de babassu             
             jusqu’à 5% pour les yeux,
             jusqu’à 10 ou 15% pour le visage (selon le type de peau),
             et jusqu’à 30% pour des huiles moussantes de bain et de douche
-          - glycérine végétale 4% (pour plus de douceur pour la peau)
            - gomme pour donner un peu de texture à la phase aqueuse :
        Xanthane à 0.1%

            - fragrance / actifs hydrosolubles ou liposolubles de votre choix !

Voilà l’aspect d’une huile moussante à la mousse de sucre (à droite) : elle a l'aspect d'une mousse lactée, mais aura la particularité de mousser :


Et voilà le résultat obtenu en version huile moussante de bain, un soin nourrissant et très sympa pour les enfants, avec 20% de mousse de sucre ! ;-)



En conclusion, si je devais vous conseiller une seule huile de toilette : ce serait sans hésiter la version 3, à base de mousse de sucre. 
Cette version est très satisfaisante et polyvalente : on peut l’utiliser comme démaquillant, huile de douche, ou bain moussant, en adaptant les dosages… Et en personnalisant les recettes ... Pour un produit très sympa ! 
Attention néanmoins, la recette ne contenant pas d'émulsifiant, la préparation aura besoin d'être secouée avant chaque utilisation : 
elle va déphaser entre 2 utilisations, c'est normal !

Alors à vos spatules !! ;-)




15 commentaires:

violette a dit…

dermofeel pp? mais c'est génial tout ça parce que j'en ai lol et que loulou se plaint que je ne lui fais pas de gel douche avec ça c'est faisable, dis moi dans ta dernière formule il n'y en a pas hein ?

Steph a dit…

Non Violette, ce sont 2 produits différents.
Dans la 1ere recette, avec le dermofeel PP, c'est une huile qui se rince sous la douche, mais elle ne lave pas.
Dans la 2eme recette, sans dermofeel PP, il y a une huile et un tensio actif moussant, recette qui fait un soin lavant très doux, mais ne se substituerait pas franchement à un gel douche je pense... Ceci dit, pourquoi pas essayer pour une peau très sensible qui ne nécessite pas d'être trop détergée, comme pour un bébé ;-)
a bientot !

violette a dit…

ah ok ^_^

Genevieve Koehler a dit…

super interessée ! la recette numero 3 a l'air très sympa. il faut aussi agiter avant utilisation ?

Steph a dit…

Bonjour Geneviève, non ce n'est pas nécessaire, ça se mélange tout seul ! ;-)

Maleenan a dit…

Bonjour,

la troisième recette a la mousse de sucre me tente beaucoup, j'ai une question cependant : vu que la mousse de sucre est assez acqueuse, ne faut il pas joindre de conservateur? merci

Steph a dit…

Bonjour Maleenan !
La mousse de sucre vendue par AZ est sans conservateur et se conserve bien... Je pense que c'est du fait de sa concentration à pas loin de 60% de tensio actif. Donc en effet je n'en ai pas ajouté dans la recette proposée, mais c'est un très bon réflexe d'en mettre un !! Je vous conseille d'en mettre donc, oui, en tout cas si vous souhaitez conserver votre préparation.
Bonne tambouille !

Karyn Be a dit…

Bonjour, je cherchai depuis des mois des recettes qui se tiennent d'huiles de douche, pour commencer . Merci pour ces recettes. J'en ai profitée pour me faire une huile lactée de douche au monoï: très agréable!
voici mon huile lactée de douche au monoï :https://home-made-factory.com/2016/06/16/huile-lactee-apres-la-douche-au-monoi/

https://home-made-factory.com/2016/06/16/huile-lactee-apres-la-douche-au-monoi/
Bonne continuation!

Steph Cosmessence Bio a dit…

Merci pour le partage de lien Karyn, heureuse que cet article ait pu t'aider!

Anonyme a dit…

Bonjour Steph,

J'aimerai formuler une huile de douche pour ma fille qui a de l'eczéma, pourrais-tu m'aider à la formuler s'il te plaît?
Un grand merci à toi d'avance!

Nanou

Anonyme a dit…

désolée pour le double message, voici ce que j'ai essayé de formuler :

hv sésame 59,4%
Mousse de sucre 15%
Mousse de babassu 15%
Glycérine 4%
Squalane 5%
Fragrance 1%
cosgard 0,6%

Nanou

Steph Cosmessence Bio a dit…

Bonjour Nanou, désolée je tarde à répondre, le rythme se ralentit en juillet ;-)

L'HV de sésame est un très bon choix, je la couperai avec un peu d'huile d'olive pour les oméga 9 et les insaponifiables, qui vont favoriser la réparation de la peau (50 / 50).
Pour le reste c'est parfait. Je mettrais seulement un bémol pour le cosagrd qui ne me semble pas nécessaire, surtout sur une peau eczemateuse.

N'oublie pas par contre l'anti oxydant pour tes huiles : vitamine E ou autre.

Bonne continuation !

Anonyme a dit…

Un énooooorme merci!!!!!
Oui c'est vrai qu'en été c'est un peu le farniente, et je te remercie grandement de m'avoir répondu :)

Nanou

Anonyme a dit…

Salut,
Soit le polysorbate n'est pas très écologique mais par contre DermofeelPP ne peut pas vraiment l'être non plus puisque fait à partir d'huile de palme qui est tout sauf écologique et durable (déforestation de l'amazonie, famine des paysans brésiliens, exploitation et asservissement par les pays dits "développés".
Du coup est-il vraiment mieux ?

Steph Cosmessence Bio a dit…

Bonjour, merci pour votre commentaire!
A mon sens le terme écologique était utilisé par rapport au procédé de fabrication de l'émulsifiant, et les ingrédients dont ils sont issus, qui sont naturels en l'occurence...
L'utilisation de l'huile de palme est en effet importante pour la fabrication des émulsifiants et difficilement incontournables. J'achète mes ingrédients chez Aroma Zone, et ils garantissent une culture raisonnée de l'huile de palme, qui ne pose donc pas de problème de déforestation puisqu'il s'agit d'une culture. Il faut néanmoins rester vigilant, je suis d'accord, et limiter son utilisation. Dans la mesure ou c'est le cas ici, je considère que le choix de cet émulsifiant reste écologique, dès lors que le choix est éclairé.
A bientot sur le blog !