18/06/2014

Les mucilages issus du monde marin !

Les gels de polysaccharides, ou gels « mucilagineux », ou encore « mucilages », sont de très intéressantes fibres en cosmétique bio; ils font partie de la famille des fibres solubles.

D’origine végétale (graines ou racines), ou de la mer (algues), ces gels sont riches en  oligo-éléments, et sont donc des actifs nutritifs pour la peau : ils favorisent donc le renouvellement cellulaire, et ont des propriétés réparatrices et très émollientes sur la peau.
Ces gels mucilagineux donnent des gels très moelleux, onctueux, et très agréables car à la texture fraîche mais non collante.

Je vous présente aujourd'hui, la grande famille des mucilages issus du monde marin, et plus particulièrement des algues ! 
On distingue dans cette famille :

 - les algues brunes, extraites d’algues brunes de type laminaire (Laminaria), ou du fucus, sont des sels de l’acide alginique, d’où leur noms générique « Alginates ». 
Ces gommes sont extraites d’algues riches en acide alginique; les algues sont lavées à l'eau légèrement acide, et transformées en alginates par une solution alcaline (comme la soude).
La solution est alors additionnée d'un  acide ou d'un sel de Calcium, tel que le sulfate de calcium, afin de le faire précipiter. 
Cette gomme magique, concentrée à moins de 1,5%, donne des gels instantanés et irréversibles, indépendamment de la T°C du milieu : 
C’est la formule magique du masque Peel Off de AZ !!! Un masque coagulant qui s'enlève en 1 seul geste d'étirement du masque... Un incontournable !!! ;-)


- Les algues rouges, avec l’agar-agar et les carraghénanes :

L’agar agar tout d'abord, ou "gelose", est un polysaccharide issu d’algues rouges asiatiques (Rhodophyceae); cette gomme est riche en agarose et agaropectine.
Elle est extraite par eau bouillante préalablement acidifiée pour être lavée et purifiée, qui fournit une solution qui va être congelée puis décongelée, et qui va donner la « gélose ».
Cette dernière est enfin mise à sécher, puis broyée : elle donne alors la fameuse poudre d’agar agar, comme nous la connaissons.
Cette gomme gonfle peu dans l'eau froide, et fond à des températures supérieures à 85°C, pour se gélifier en redescendant autour des 30 à 40°C ; 
elle donne des gels épais, fermes, cassants, et thermoréversibles, c'est à dire qu'en étant à nouveau chauffé, le gel va perdre de sa texture.
L’Agar agar ayant un fort pouvoir gélifiant, elle est employée à raison de 1 à 3% pour des gels solides et compacts, idéals pour la fabrication de masques pour le contour des yeux par exemple, ou patchs-gels! ;-)
Vous pourrez découvrir sa fiche technique AZ, ICI !

Les carraghénanes quant à elles, peuvent être extraits du lichen, ou d'algues rouges des genres Chondrus crispus, et Gigartina stellata, ou encore de Eucheuma cottonii et spinosa.
Ce sont les plus utilisées des mucilages marins en cosmétique, car elles sont particulièrement émollientes, et apaisantes. C’est le must de la gomme ! ;-)
Pour leur extraction, les algues sont solubilisées dans l’eau à 100° pour être purifiées, elles sont ensuite filtrées, puis extraites à la vapeur par des bases fortes, et enfin précipitées avec de l’alcool ou avec du chlorure de potassium.
On obtient une poudre soluble dans l'eau chaude, formant une solution visqueuse instable en présence d'alcool ou à pH acide et inférieur à 5.
Les carraghénanes sont des polymères anioniques (chargés -), et peuvent ainsi peuvent réagir avec certaines éléments cationiques (chargés +). Cette particularité anionique donne à cette gomme une particulièrement bonne affinité avec l’eau.
On distingue différentes familles de carraghénanes. On distingue :


Les carraghénanes dispersibles en eau chaude (point de fusion 80°, et de gélification autour des 40°): les kappa (κ) et les iota (ι ). 
Ces derniers sont  particulièrement utilisés dans nos cosmétiques home made. C'est celui qui donne notre fameux "gel de carraghenane" home made. 
Il en est de même pour le gel de silicone végétale de AZ, qui n'est autre qu'un gel de carraghénane préparé à l'avance.
On peut l'obtenir assez facilement, en solubilisant environs 0.4g de gomme carraghénane pour 100g d’eau. 
Caly propose une recette pour environs 500g de gel, ICI.
Ce gel peut être utilisé comme actif pour la peau, avec des propriétés filmogènes aqueuses, protégeant la peau de la déshydratation, sans l'étouffer! Elle est idéale pour les peaux sèches et déshydratées, ainsi que pour les cheveux rêches, qu'elle protège de la même manière, gaine, et adoucie.
De façon plus générale, la gomme carraghénane AZ peut être utilisée entre 0.1% et 3%, sachant que dès 2%, on obtient des gels à la texture relativement solide, qui permettent la formulation des fameuses gelées de douche, des petites galets souples et moussants à utiliser sous la douche, et confectionnés à partir des tensio actifs de votre choix ! ;-)
Vous pourrez découvrir sa fiche technique AZ, ICI !

On distingue également d’autres types de carraghénanes, solubles à froid : 
les lambda (λ), et les ksi (ξ). 
Pour ces derniers, la gélification s’effectue en présence d’ions métalliques, tels que le calcium.


On peut également obtenir des mucilages d’origine végétale, à partir de graines d’oléagineux ou d’exsudats d’arbres… 
Ce sera l'objet de prochains articles associés à cette série! ;-)
Alors à très vite !!



2 commentaires:

Sylvia a dit…

Oui, à très vite ;)

Steph a dit…

Quelqu'un m'a fait un commentaire que je ne retrouve plus ... Il a dispaur!! Je réponds quand meme à la question...
La cosmétique blanche regroupe toutes les émulsions : crèmes, laits, cérats...
L'autre cosmétique, la cosmétique rincée, comprend tout ce qui doit être rincé: shampooings, gels douches, et autres nettoyants corps ou visage...
Voilà ! ;-)
A bientôt !

Moteur de Recherche :