Moteur de Recherche :

2014-03-09

différences entre parfums hydrosolubles et liposolubles

Bonjour à tous!

Pour compléter un peu mon article précédent (sur les actifs liposolubles ou hydrosolubles), je voulais vous parler aujourd'hui des additifs parfumants que nous utilisons dans nos cosmétiques maison, et de leur utilisation, en phase aqueuse... Ou huileuse! ;-)


Par définition, un parfum est un élément volatile, pour voler jusque dans nos narines et les envoûter de leurs effluves florales, fruitées, boisées, épicées... Que nous adorons!
Il s'ajoute donc toujours à froid, en fin de fabrication!
Tous les parfums utilisés en cosmétiques peuvent s'ajouter à une émulsion maison, les laits ou crèmes étant composées à la fois d'une phase aqueuse et d'une phase huileuse, pas de question à se poser...
Par contre, lors de nos fabrications de produits 100% aqueux, ou au contraire 100% anhydres, il faut se demander si l'additif parfumant que nous souhaitons utiliser est adapté...

On utilise souvent :
- des huiles essentielles,
- des extraits aromatiques
- des absolues ou fragrances...

Alors ou quand et comment les ajouter??
On fait le point :

1/ Les huiles essentielles !
Les huiles essentielles sont issues (comme les hydrolats) de la distillation à la vapeur de plantes aromatiques. 
Je vous en parlerai plus longuement une prochaine fois, car ils sont des ingrédients phare en cosmétique maison, pour leurs diverses propriétés actives sur la peau...
Elles sont parfaitement solubles dans les phases huileuses!
Elles peuvent également se solubiliser dans l'alcool.


2/ Les essences d'agrumes, ou "huiles essentielles" d'agrumes!
Les huiles essentielles de pamplemousse, citron, orange, mandarine, et autres agrumes, sont obtenus, non pas par distillation à la vapeur comme la classique huile essentielle, mais par expression à froid, car la peau, ou plutôt le zeste de ces fruits, renferme ces essences :
il suffit de casser les petites enveloppes du zeste pour récupérer l'essence d'agrume.
C'est d'ailleurs ce qui peut vous sauter à la figure et vous piquer les yeux lorsque vous pelez une orange! ;-)
En version industrielle, l'essence récupérée est isolée par centrifugation (ou encore par distillation pour le pamplemousse),
A la maison, vous pouvez procéder à une macération, soit dans une huile, soit dans de l'alcool, pour des parfums maison très sympa! De préférence, mixer les zestes dans son support: vous favoriserez un parfum dense!
En version codi-gouttes, ces essences sont assimilées aux huiles essentielles, et sont solubles dans les phases huileuses, ainsi que dans l'alcool.


3/ Les extraits CO2 !
Les extraits CO2 de plantes sont obtenus grâce au CO2 supercritique, employé ici comme solvant naturel, et ce sous haute pression. 
Ce CO2, gaz que nous expirons tous les jours, ne se retrouve plus dans ces extraits qui sont donc dits "purs". La méthode est douce, naturelle, ne pollue pas.
Comme les huiles essentielles, les extraits CO2 sont parfaitement solubles dans les phases huileuses, et peuvent également se solubiliser dans l'alcool.


4/ Cas particulier : L'oléorésine de vanille !
Obtenue par macération longue des gousses de vanilles dans l'alcool, l'oléorésine de vanille est obtenue, après évaporation de l'alcool. 
Elle est soluble dans les phases huileuses et l'alcool.


5/ Les absolues (ou "essences absolues") !
Les absolues sont issues des concrètes de parfums ...
Les concrètes sont issues de la macération d'un végétale riche en arômes (fleurs, feuilles...) dans un solvant volatil (tel que l'alcool, le benzène, ou encore l'hexane...); Après filtration du solvant employé, on obtient une pâte épaisse, cireuse, appelée "concrète de parfum".
Le solvant employé pour celan'étant pas toujours bien naturel / clean, je les évite... 

A défaut, lisez les fiches techniques des produits que vous utilisez, l'alcool étant un solvant naturel, les absolues issues d'un procédé à l'alcool pourrait rester un produit correct...
NB : 
On peut également procéder à des moyens artisanaux plus anciens et naturels : l'enfleurage. L'enfleurage, à chaud ou à froid, est une macération longue de fleurs plus ou moins fragiles, dans de la graisse solide à température ambiante (historiquement de la graisse animale... Aujourd'hui on pourrait favoriser une huile neutre et molle comme celle de babassu); les fleurs sont régulièrement renouvelées, et on obtient finalement une graisse riche en arômes : la concrète maison !!
Cette concrète est dans un 2eme temps lavée dans l'alcool, pour isoler le parfum de la concrète. Cette étape est suivie d'un glaçage puis d'un filtrage, pour éliminer les impuretés.
Ces absolues sont solubles dans l'alcool ou les phases huileuses.


6/ Les extraits aromatiques !
Les extraits aromatiques sont des extraits naturels de fruits, mais aussi de chocolat ou caramel (ou des assemblages de molécules aromatiques plus ou moins naturelles pour les extraits aromatiques de nougats et pain d'épice), sur un support alcoolique. 
Ils peuvent donc être BIO !!
Ils sont solubles dans l'alcool, mais surtout, et ce sont les seuls : dans les phases aqueuses!



7/ Les fragrances cosmétiques !
Les fragrances, parfums synthétiques, peuvent être plus ou moins d'origine naturelle.
Celles d'Aroma Zone sont composées exclusivement de substances aromatiques d'origine naturelle (= huiles essentielles ou fractions d'huiles essentielles, ou aromes issus de fermentations ou hydrolyses), sur un support d'origine naturelle (issue des huiles végétales).
Elles peuvent donc être de bons produits, mais n'oubliez pas de toujours surveiller les fiches techniques des produits que vous achetez... 
Car pour les autres, ce n'est pas toujours le cas! On peut toutefois trouver une nouvelle génération de fragrances : les fragrances sans allergènes (c'est à dire sans la liste des composés reconnus comme étant particulièrement allergisant, et dont je vous ai déjà parlé : ici), voire sans phtalates...
Malgré cela, Ma Cosmeto Perso, un fournisseur de matières premières cosmétiques, préconise l'emploi de ces fragrances uniquement dans les cosmétiques rincés, qui ont l'avantage de moins confronter notre peau avec le cosmétique!!............
Ces fragrances sont solubles dans les phases huileuses et l'alcool, mais également dans les produits moussants.


Conclusion : Nous avons l'embarras du choix!.. 
Faisons des choix éclairés, 
et retenons que :

Tous sont parfaitement adaptés à la fabrication 
de parfums alcooliques maison, ou pour personnaliser nos émulsions, 
pour les autres :
Seuls les extraits aromatiques sont solubles en phase aqueuse,
Et tous les autres sont solubles en phase huileuse !


L'astuce de la fin !
Vous souhaitez parfumer vos lotions et autres produits  maison 100% aqueux autrement qu'avec des extraits aromatiques de fruits??... 
Utilisez des hydrolats!! Ou bien employez un dispersant tel que le solubolol, pour les enrichir d'huiles essentielles... ;-)
NB: Pour en savoir plus sur le parfum maison, 
je vous renvoie à mon article à ce sujet : ici !


Ca vous a plus??  ;-)
A bientôt sur Cosmessence Bio !!


6 commentaires:

Anonyme a dit…

Comme d habitude super article, très intéressant ;-) ce blog est une mine d or pour le fait maison ...merci. Lauris

Steph a dit…

Merci Lauris! A bientot!! ;-)

lavietbelle a dit…

Coucou!

Je suis bien d'accord avec Lauris, ton blog est une vraie mine d'infos! Bravo et merci!

J'ai 3 petites questions..
Tu mixes les zestes d'agrumes avec l'huile avant de filtrer?
Tu parles d'alcool a plusieurs reprises, comment l'utilises tu dans les cosmetiques?
Et enfin j'aimerais savoir si le solubol permet de diluer les fragrances egalement?

Merci d'avance et un tres bon apres midi!! :)


Steph a dit…

Merci lavieestbelle!! ;-)
Oui idem pour l'huile, avec les zestes d'agrumes, par contre dans ce cas précis il vaut mieux d'abord les deshydrater avant !

Concernant l'alcool dans les cosmétiques, j'en ai fait tout un article ici :
http://cosmessencebio.blogspot.fr/2013/08/lalcool-dans-les-cosmetiques-et-mon-gel.html

Le solubolol est en effet un dispersant d'élément liposoluble, dans une phase aqueuse : dès lors que tu respectes les pourcentages de fragrance (à défaut de HE) et de solubolol, je pense en effet que tu pourrais le tester ! -)

à bientot !

Anonyme a dit…

Bonjour,
Pourriez-vous m'indiquer s'il existe un hydro-solubilisant d'origine naturelle ?

Merci

Steph a dit…

Bonjour, oui le DISPER vendu chez Aroma Zone est un solubilisant 100% d'origine naturel.
Vois sa fiche technique.
http://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/dispersant-disper-aroma-zone

Si vous découvrez le fournisseur et que vous créez votre compte afin de passer votre première commande, enregistrez moi comme marraine avec cosmessencebio@gmail.com
;-)

A bientot