04/01/2014

pH de vos cosmétiques maison

Bonjour !!
J’ai déjà régulièrement parlé du pH de mes préparations… C’est un point important, alors, comme promis, c'est parti pour mon tout premier article cosmétique 2014 ! ;-)


Définition du pH:


Le ph, c’est le « potentiel hydrogène » : il s’agit de la mesure de l’activité de l’ion hydrogène (H+) dans une solution, laquelle dépend de sa concentration dans cette solution… 
Ce pH ne concerne donc que les phases aqueuses, et absolument pas les produit anhydres (anhydre = ne contenant pas de phase aqueuse...)...


Il se mesure sur une échelle de 1 à 14, à l’aide de pH mètres.
Un pH de 7, la juste demi-mesure, donne le résultat d’un pH dit neutre.
Au-dessus de 7, le pH est dit basique, Et en dessous de 7, il est acide.

Illustration :
Quelques produits que vous connaissez, sur cette échelle de 1 à 14 : 
pH 1 : acide chlorhydrique
pH 2 :        suc gastrique 
pH 2.5 :     jus de citron, solution d’acide citrique à 5%
pH 3 :        vinaigre blanc, jus de pamplemousse
pH 3.5 :    jus d’orange, jus de pomme
pH 4 :       hydrolat de ciste ladanifère AZ ou d’hélichryse italienne AZ, jus de raisin
pH 4.5 :    acide lactique AZ, bière blonde, jus de tomate
pH 5 :       café
pH 5.5 :    thé noir, décoction de noix de lavage à 10%
pH 6 :       ma crème anti âge de Noel ! ;-)
pH 6.5 :    lait de vache, hydrolat de santal blanc AZ
pH 7 :       base lavante neutre AZ, base moussante douceur AZ, eau pure, salive
pH 7.5 :    plasma sanguin, larmes
pH 8 :       eau de mer
pH 8.5 :    solution de bicarbonate de soude à 1%
pH 9 :       savon
pH 9.5 :    eau alcaline ionisée
pH 10.5 :  solution de percarbonate de soude à 1%, lait de magnésie
pH 11.5 :   solution de cristaux de soude à 1%, ammoniaque
pH 12 :      base moussante consistance AZ, mousse de sucre AZ
pH 12.5 :   javel, eau de chaux
pH 13.5 : lessive de soude caustique

etc…


En cosmétique home made, on est donc susceptible d’utiliser des produis aux pH extrêmes, comme l’acide citrique, la soude… 
Et ces pH extrêmes : très basiques (supérieurs à 12) ou très acides (inférieurs à 3), peuvent créer des irritations importantes, voire des brûlures, en particulier lorsqu'ils sont purs et encore sous forme de poudre… 
Alors attention lors de leur manipulation, qui oblige à se protéger (gants, tablier, masque pour les poudres…).
Et le contrôle de votre pH en fin de préparation doit donc devenir un réflexe...




Le pH idéal pour nos cosmétiques :


Il est nécessaire d’adapter le pH de nos produits cosmétiques au pH de la peau, afin de ne pas la déséquilibrer, l’agresser voire l’irriter… 
La barrière chimique du film hydro lipidique protecteur de la peau est aussi appelé « manteau acide » : il a en effet un pH qui peut être compris entre 4 et 7, et plus idéalement entre 5 et 6 (en moyenne, il est de 5.5 !)
Ce pH varie selon :
-          le sexe (5.5 chez la femme et 5 chez l’homme),
-          l'âge : le pH normal de la peau se situe à 7,0 à la naissance et s’acidifie en grandissant, pour à nouveau remonter progressivement en vieillissant.
-          les zones corporelles, l'acidité étant liée à l'excrétion d’acides comme l'acide lactique, et de façon plus ou moins importante selon les zones corporelles : au niveau des muqueuses génitales de la femme par exemple, le pH est autour de 4.
      -          et enfin selon le type de peau :
Une peau ayant un pH trop acide sera plutôt sèche voire atopique, elle préférera des produits dans la gamme haute des pH adaptés à notre peau,
et à l’inverse, une peau trop basique est une peau plutôt grasse, appréciera des pH acides et astringents, dans la gamme basse des pH adaptés à notre peau.



L'acidité naturelle de la peau joue un rôle dans la lutte contre le développement de micro-organismes potentiellement pathogènes. Et c'est cette acidité là qu'on doit respecter.
En moyenne, ajuster le pH d'un cosmétique destiné au soin de la peau autour de 5.5 à 6, c'est le moyen d’apporter à la peau un produit adapté à sa nature, et ainsi un produit bien toléré! ;-)

NB: Pour les cheveux, le pH des soins après shampoing est entre 4.5 et 5



Comment mesurer le pH de votre produit ?


Il existe plusieurs moyens de mesurer le pH, moyens plus ou moins fiables… Des plus techniques aux plus simples, on distingue :

- Les pH-mètres de laboratoire comme celui là :

source www medicalexpo.fr

- Les pH-mètres de poche, plus à notre disposition voir : www.hanna-france.com

- Les bandelettes papier pH source : aroma-zone

- et même des indicateurs de pH naturels, faits maison, avec une solution de chou rouge, et un support papier buvard  ;-)
Vous avez envie de tenter? Voyez ici 

J’ai personnellement à ma disposition un pH-mètre de poche, que je vous avais présenté ici, ainsi que des bandelettes Aroma zone (cf photo ci dessus). 
J’apprécie l’usage des bandelettes aromazone, à usage unique, qui bien que relativement peu précises, suffisent à donner un ordre d’idée du pH obtenu.



Pas à pas pour la mesure du pH avec une bandelette AZ :


- On plonge la partie réactive de la bandelette (les 4 petits carrés) dans la préparation pendant environs une demi seconde (c’est donc rapide !), 
- puis on interprète immédiatement la coloration obtenue en comparaison du tableau d’interprétation!

Le résultat peut paraître satisfaisant. Ou pas ! 
C'est là qu'interviennent éventuellement les correcteurs de pH:


Correction du pH


Les correcteurs de pH vont nous permettre de faire augmenter ou au contraire diminuer le pH de notre préparation…

Nous avons à notre disposition, pour augmenter le pH : (cf échelle de pH)
-          le bicarbonate de soude, à utiliser sous forme de solution,
-          Éventuellement les cristaux de soude, de la même façon
-          L'eau de chaux
-          Et enfin, la soude caustique, qui est utilisée en cosmétique traditionnelle, mais nécessite des précautions de manipulation stricte (risque de brûlures graves), je ne vous conseille donc pas son utilisation pour la rectification de pH

et nous disposons, pour l’abaisser :
-          de l’acide lactique, un classique, à utiliser au compte goutte,
-          de l'acide citrique : sous forme de poudre, il est à diluer au préalable ; procéder alors comme le bicarbonate, après avoir mis des gants et un masque. Attention, le pH peut être très vite abaissé avec l’utilisation d’une solution d’acide citrique
-          du vinaigre, et du jus de citron... De l'ordre de l'alimentaire, ils sont à préférer pour de la cosmétique fraîche, c'est à dire qui ne se conserve pas!…

pH élevés et bas vont réagir ensemble, et se neutraliser... !

NB : En tambouille maison, on utilise une réaction entre acide citrique (acide) 
et bicarbonate de soude (base), qui dégage du CO2... pour la fabrication de... 
nos bombes de bain ! ;-)

En pratique :
Pour vos corrections de pH, 
- choisissez le correcteur correspondant à vos besoins, 
- ajoutez votre correcteur au compte-goutte à votre préparation, 
- homogénéisez votre préparation, 
- puis contrôlez votre pH rectifié... 
Recommencer la manipulation jusqu’à obtenir le pH désiré…


Astuce : Comment anticiper !




Les correcteurs ne sont pas toujours nécessaires : les choses peuvent être facilement anticipées, en privilégiant des ingrédients ayant eux même un pH plutôt acide dans notre recette… Ils auront ainsi une incidence sur le pH finale de votre préparation.
C’est le cas  tout simplement des hydrolats (cf mon article à ce sujet) : 

En utilisant une part d’hydrolats dans nos préparations, 
de 20 à 25% en moyenne, 
on obtient quasi systématiquement un pH idéale entre 5.5 et 6… 

L'alun et les acides de fruits abaissent également le pH de vos préparations
A l’inverse, il faut savoir que d’autres ingrédients ont tendance au contraire à donner un pH élevé. C’est le cas de beaucoup de tensio actifs, du savon, de l'eau de chaux, et d’actifs comme la vitamine C...

Zoom sur l'utilisation des produits au pH élevé…


Avec l’utilisation de produits alcalins, au pH élevé, comme le savon, le liniment, etc... la peau saine est tout naturellement déséquilibrée et peut être irritée… C’est lorsque cela a été découvert que les dermatologues ont déconseillé l’utilisation des savons sur la peau, et en particulier sur les peaux fragiles...
La peau saine est néanmoins capable de corriger son pH en 1 à 2 heures. Un savon doux et surgras, d'origine végétale, et au pH peu élevé, reste donc une très bonne solution pour les peaux saines! 
Pour l’usage du savon sur le visage, qui est une peau plus fragile que celle du corps, je vous conseille de suivre le savonnage par une lotion (pH 5 à 6) afin de rééquilibrer le pH de la peau, et de ne pas l’utiliser tous les jours...
Personnellement je privilégie les tensio actifs non ioniques et très doux pour le soin du visage. 
Idem pour le liniment, que beaucoup de peaux sèches et matures apprécient, alors que d'autres pas : suivre votre soin au liniment, par une lotion à base d'hydrolats, pour rétablir un pH physiologique.
Ce qu'il faut retenir, c'est que les peaux les plus fragiles, telles que les peaux de bébés ou personnes âgées, ont plus de difficulté à rétablir leur pH...


Le p'tit truc de la fin :


Pour mes filles, en bas âge, et qui présentent une peau plutôt atopique, je favorise volontairement des produits à rincer avec un pH autour de 6.5 à 7, comme c’est le cas de la base lavante neutre d’Aroma zone ;

j’applique après chaque bain des huiles ou des baumes anhydres, émollients et réparateurs, qui ont l’avantage de ne pas poser de problème de pH… 
Ils soignent leur peau tout en douceur ! ;-)


Je crois qu'on a fait le tour!! ;-)
A très bientôt!




32 commentaires:

Anonyme a dit…

Très intéressant...merci. Je suis depuis quelque temps à la recherche d'un savon SAF fait maison avec un pH pas trop élevé mais les miens sont tous aux environs de 8.5 / 9. J'aimerai bien trouver une formule donnant un pH de 8, il parait que ça peut se faire ;-)...Lauris

Steph a dit…

Bonjour Lauris!

Le savon est par définition basique... Tu n'auras que rarement des pH de 8 / 8.5...
Ceci dit, soap session propose des tests de savons avec 1 seule huile à chaque fois, pour évaluer la dureté, la couleur, la mousse, et meme le pH des savons obtenus avec ces dites huiles... Tu les trouveras ici, tu verras c'est très intéressant et instructif, ça peut aller dans ton sens... lien : http://soapsession.com/blog/savon-du-mois/

En dehors de ça, le meilleur moyen d'obtenir un savon au pH affaibli, c'est qu'il soit surgras, et qu'il ait fait une cure suffisament longue... Et qu'on ne se soit pas trompé dans les calculs et dosages de soude évidemment! ^^ ;-)

En tout cas ne corrige pas ton savon avec des acides, ou tu obtiendras un réaction d'annulation de la saponification... C'est ainsi qu'on peut fabriquer les acides gras purs! Par exemple, si tu fais un savon de triglycérides d'acides stéariques, et que tu l'acidifies, tu obtiendras de l'acide stéarique pur! ;-)

Contente que mon article t'ait plu! à bientot!

Anonyme a dit…

Merci pour ta réponse rapide et complète! soap session est effectivement une mine d informations sur les savons ;-) merci encore pour tes articles qui me passionnent à chaque fois, tu dois passer un temps fou à faire toutes ces recherches lol Lauris

Steph a dit…

Oui, ca me prend du temps... Mais C est pour des commentaires comme le tiens que je continue!! ;-)
Merci pour tes messages et a bientot!

michele a dit…

Magnifique article, instructif et bien documenté.
J'apprécie particulièrement ton échelle de pH qui illustre tout de suite l'acidité notamment.

Je me permets de citer ton article en edit dans le message sur un savon liquide que je viens de publier sur Potions et chaudron.
Bravo Steph, on ne cite pas assez ton blog.

Bisous

Steph a dit…

Merci Michèle!!
Bise!

Anonyme a dit…

Bonsoir, je ne voudrais pas passer pour la rabat-joie de service mais je ne peux m'empêcher de corriger ton erreur, aussi minime soit-elle : en effet, la réaction d'un acide et d'une base ne donne pas du CO2 mais du H2O (de l'eau pure au pH neutre), mais sinon ton article est très sympa à lire et très clair :)

Steph a dit…

bonsoir, merci, c'est vrai que ça portait à confusion: je faisais allusion à la réaction acide citrique + bicarbonate, dont j'ai dejà parlé sur mon blog... J'ai modifié ma phrase pour que ce soit plus claire.
Mais oui on est d'accord
acide + base = sel + H2O... Et dans le cas qui nous intéresse = aussi CO2 ! ;-)

Sylvie a dit…

Bonjour,
je ne suis pas sur d'avoir tout compris. Il est préférable de faire un cosmétique avec un pH le plus rapproché de la peau ou un peu différent d'apporter un plus à le peau
Pour un savon liquide, quel est le pH idéal. Est-ce la même chose pour un savon en saponification à froid

Merci beaucoup pour ta réponse et ton blog fort intéressant

Sylvie

Steph a dit…

Bonjour Sylvie!
Quelque soit ton type de peau, un pH autour de 6 sera idéal.
Si ta peau a tendance à avoir un pH trop acide ou trop basique, de toute façon il sera normalisé avec un pH de 6 environs, qui est le pH moyen de la peau saine... ;-)

Concernant les savons, ils ont un pH moyen de 8 à 9, donc basique et bien au delà de celui de la peau...
La peau du corps, si elle est saine, est capable de normaliser son pH, déséquilibré par le savon; mais c'est à condition que cette peau soit saine... Donc personnellement je prends le partie de ne pas employer le savon pour le visage (peau plus fragile), ni pour mes filles qui ont une peau atopique.
Et pour que le savon reste un soin "doux", j'utilise un savon doux (pas trop détergent), qui contient encore sa glycérine (contrairement au savon de Marseille classique), et bien surgras, de façon à ne pas trop agresser le film hydrolipidique de la peau.

J'espère avoir répondu à tes interrogations! ;-)
Si tu avais besoin de précisions, n'hésite pas à me le demander, par contre je ne pourrais probablement pas te répondre avant dimanche soir ou lundi (je file dire bonjour au soleil de la montagne!!).

Steph a dit…

Je précise après avoir relu ta question...
Oui c'est pareil pour un savon artisanal (SAF), dans cette méthode, seul le procédé de fabrication change, mais tu auras toujours un savon, avec un pH basique (c'est sa nature), et plus son pH sera proche des 8, plus bas il sera donc, et mieux ce sera...
Pour un savon HM doux, il faut prendre soin d'utiliser des proportions d'huiles et beurres qui donnent un savon raisonnablement détergent, et de calculer la quantité de soude nécessaire pour avoir un savon surgras (et/ou ajouter des gras à la trace...).
Pour les savons liquides, même combat, c'est juste plus difficile de faire un savon liquide très surgras à priori (le savon ne sera plus translucide, et surtout risque de déphasage à partir d'un certain %), mais j'ai moins d’expérience coté savon liquide en SAF... ;-)

Sylvie a dit…

Bonjour Stéphanie,
Je te remercie beaucoup pour ta réponse. J'ai bien compris tes explications.
Bon week end
Sylvie

Moyali a dit…

Bonjour,

J'ai fabriqué au mois de juillet (2015) mon premier savon.
Je l'ai démoulé et je l'ai laisser mûrir dans ma cave à vin (ancienement) pendant 4 semaines. A découvert! je veux dire que je ne l'avais pas recouvert d'un torchon, d'un essuis ou de film alimentaire.
Il s'est formé une couche blanchatre à la surface. Comment l'enlever?
Sur l'autre face, j'ai tenté de mesurer le pH à l'aide de bandelette pH. J'ai procéder à sec puis en mouillant un peu le savon avec eau du robinet et une autre fois avec de l'eau de source. A chaque fois, je lis un pH de 12 ou de 14.
Pour faire baisser le PH, dois-je plonger mon bloc de savon dans l'acide citrique ou lactique (à sec)? ou le faire fondre au bain-marie??
HELP!!

Steph a dit…

Bonjour !
Je pense qu'un savon avec un pH de 14 après une cure de 4 semaines est un savon qu'il faut jeter!!! Vous avez du faire une erreur de calcul ou de pesée avec la soude, et il serait très grave de vous en servir sur la peau.... Brulure assurée !!

Il arrive néanmoins que les savons présentent ce qu'on appelle de la "cendre de soude". Il semblerait d'un démoulage trop précoce (avant 48 heures, avec sechage à l'air ambiant trop rapide) en soit le plus souvent responsable, même si on ne sait pas trop l'expliquer. Personnellement je n'y ai jamais été confrontée. Une astuce pour tester de s'en débarasse: placer le savon au dessus de l'a vapeur d'eau pendant plusieurs minutes. La poudre finit par disparaitre. Mais il faudra ensuite retester le pH, pour être sure qu'il ne s'agisse que de ça ! ;-)
Un conseil : utiliser des gants lors de la manipulation de ce savon trop basique.

A bientot!

Chaabani Foukha a dit…

salut staph , pour le linement oléocalcaire , l'eau de chaux est ecrit qu'on dissout 10 g dans 1 L d'eau alors que d'autre c'est 2 g dans un litre , quelle est la bonne recette ? de plus pouvais je ajouter de jus de citron a mon liniment comme démaquillant

Chaabani Foukha a dit…

aussi comment pouvais je mesurer le ph de mon liniment , appareil pour ph c'est possible ?

Chaabani Foukha a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Steph a dit…

je confirme les proportions ! ;-)
concernant le pH, le liniment n'est pas concerné puisqu'il s'agit d'une émulsion eau dans huile (cf mon article sur le pH...)

bonne lecture et à bientot !

Anonyme a dit…

Bonjour,
une question pratique: comment lire le résultat sur un papier pH qu’on a trempé dans une crème opaque… les couleurs sont recouvertes par la crème… faut-il essuyer la bandelette? mais cela ne risque-t-il pas de fausser le résultat?
Merci d’avance

Steph a dit…

Bonjour, oui en effet c'est comme cela qu'il faut procéder : imbiber le papier buvard de crème, puis ôter l'excédant. Entre temps, la bandelette se sera imbibée de la partie aqueuse de la crème et aura réagi pour donner instantanément le ph.

Anonyme a dit…

merci beaucoup pour cette réponse rapide et félicitations pour votre blog!

Anonyme a dit…

Bonjour,
je reviens après un nouvel essai: la bandelette ne change pas de couleur. Je précise que j'ai fait une émulsion avec une assez forte proportion huileuse (40%) et des textures épaisses en phase aqueuse: gel d'aloe vera et lait d'avoine fait maison assez épais, le tout avec l'émulsifiant olive douceur. Et les bandelettes sont neuves...
Bonne journée

Steph a dit…

Bonjour,
je ne connais pas votre formule, mais vu votre proportion de phase grasse, il est possible qu'il s'agisse d'une émulsion eau dans huile, auquel cas le pH ne se lit pas en effet, et il n'est pas nécessaire de le lire, comme expliqué dans l'article. Ce qui explique sans doute votre difficulté de lecture. A moins que e pH obtenu corresponde à la couleur non modifiée, comme ça peut etre le cas avec certaines bandelettes.

Bonne continuation !

Anonyme a dit…

Bonsoir,
en fait, d'après ce que je sais de l'émulsifiant olive douceur, il donne des émulsions huile dans eau donc je me basais là-dessus... mais puisqu'il n'y a pas de coloration, c'est peut-être effectivement la phase grasse qui est en contact avec la bandelette...
merci et bonne continuation à vous aussi

Steph a dit…

Le probleme c'est surtout que l'émulsifiant douceur est sensé supporter jusqu'à 30% de phase grasse, pas 40. Donc on peut imaginer qu'il y a une phase grasse "libreé qui a empeché la lecture du ph. Je fabule un peu mais ça ne me parait pas complètement dingue non plus. ;-)

Anonyme a dit…

ah oui, ça me paraît plausible aussi. L'émulsion a bien tenu quand même car la phase aqueuse est épaisse, mais il y a peut-être un % de gras "libre". Merci pour ces réflexions qui me font avancer. Je referai un essai avec 30% max et je vous tiendrai au courant. A bientôt

Ambre Jade a dit…

Hello Steph

J'adore tes articles ,il est vrai que ton blog mérite une plus large audience donc je l'envoie sur Google +
Bon week-end ainsi qu' aux jumelles

Steph a dit…

Ho merci Ambre Jade, ça me touche beaucoup ton petit message ;-)
Je ne me suis jamais penchée sur le google + ...
Je devrais peut etre? Je connais pas du tout !
Bisous !

Anonyme a dit…

Super article qui confirme ce que je pensais... Merci ;)

allisson macon a dit…

Très intéressant ton article Steph

Anonyme a dit…

Bonjour,

Article très intéressant. Je me pose la question: comment nettoyer une peau du visage qui est "malade" (rougeurs, intolérante, réactive, sensible... et tout ce qui va avec)?
Je ne supporte ni le liniment oléocalcaire ni le nettoyage à l'huile suivis d'hydrolat.
Du coup j'ai acheté un savon SAF ("tout doux" de Louise Emoi) mais je viens de comprendre pourquoi je ne le supporte pas non plus: alcalin.
Si j'ai bien compris votre article: tout savon est alcalin est n'est pas bon pour l'équilibre de la peau du visage, surtout celles qui sont malades.
Du coup, si l'on passe un hydrolat (type camomille allemande)sur la peau du visage après un lavage avec un savon SAF est ce un bon compromis pour rétablir le ph de la peau et la faire moins souffrir?
Ou avez vous un moyen très doux de nettoyer une peau en très grande souffrance?

Merci d'avance de votre réponse,

Sabrina

Steph Cosmessence Bio a dit…

Bonsoir Sabrina, et veuillez m'excuser d'avoir mis tant de temps à vous répondre !!
Voici mon parti pris, qui n'engage que moi :
Peau intolérante, réactive, sensible ... Et? sèche? probablement.
Au delà du pH (certaines peaux apprécient les pH alcalins), le savon est à mon sens inadapté à une peau fragile... aussi bien composé et "doux" soit -il : il reste un tensio actif anionique, fort, décapant, irritant pour les praux fragiles. Si vous tenez à poursuivre l'usage du savon, je vous conseille de ne pas l'utiliser tous les jours, et en effet de rétablir le pH avec une eau au pH plutot acide, pourquoi pas un hyrdolat, mais celui de camollie, bien que très adapté à votre peau, n'est pas à priori le plus ré équilibrant. Vous pouvez enrichir très peu de vinaigre de cidre, qui aura l'avantage de lutter contre les dépots de savon, ré équilibrera le pH, et apaise également. Par contre attention, il en faut très peu (l'équivalent d'une cuillère à soupe pour une bouteille de 250 mL d'hydrolat).
Si vous préférez utiliser des choses plus douces, je vous invite à vous intéresser aux tensio actifs non ioniques (mousse de sucre par exemple), qui peut être utiliser en flacon mousseur ou en simple lotion nettoyante : il en faut très peu (environs 5% d'une phase aqueuse), et c'est beaucoup plus doux pour la peau ;-)
Bonne continuation et merci pour votre message !

Moteur de Recherche :