Moteur de Recherche :

2013-12-16

Le compostage!

Ça faisait un petit moment que j’y pensais… 
Vous parler du compostage ! ;-)


Le compost, c’est une façon de trier ses déchets…
Ce consiste à rassembler tout ce qui se décompose naturellement et assez rapidement, en les stockant dans des conditions optimales, et à les laisser s’auto détruire sagement… dehors!
L’intérêt ? C’est simple, le compostage permet de réduire vos déchets… 
C'est donc une astuce naturelle et écologique, 
dont j'ai pris l'habitude il y a quelques années!

De plus, composter peut permettre de récolter ce qu’on appelle le "humus", qui est un très bon engrais naturel… 


Installazionnn :
Votre compost, vous pouvez le fabriquer vous-même ou en acheter un tout prêt !
Le miens, ça doit faire 5 ou 6 ans que je l’ai maintenant… C’est un compost « castoche »…
En plastique… C'est ce modèle là :
source de l'image: site castorama

Avec un peu de recul, et si c’était à refaire, je ferais mon compost maison, en bois…
Enfin je demanderais à mon mari de le faire...... ;-)

Installez votre composte à même le sol (à même la terre pas sur le béton ni le gravier!...), dans une zone semi ombragée, et dans l'idéale à l’abri du vent et de la pluie ! 
Ensuite... Remplissez le par le haut, et laissez le travailler! ;-) Facile!


3 besoins vitaux : eau, oxygène, nourriture…

1/ L’oxygène :
l’oxygène est en effet vitale au compostage!
Pour éviter l’asphyxie par tassement, brassez régulièrement votre composte pour l’aérer, par exemple avec une fourche.
En se contentant de ne pas tasser les déchets, je n’ai jamais eu besoin d’aérer le mien...
Remplissez votre composte progressivement, ne jetez pas de volumes trop importants d’un seul coup, et broyez vos résidus pour favoriser leur dégradation… Sinon il étouffera...

2/ L’eau
L’eau étant un milieu de culture naturel, elle est nécessaire au compostage car elle permet le travail de fermentation des micro-organismes ; Vous pouvez donc humidifier régulièrement votre compost. Néanmoins le compost ne doit pas être détrempé, ou au contraire les végétaux seraient étouffés et le compostage compromis. 
Alternez de toute façon des couches de végétaux secs et humides, si votre compost n’est pas en plein soleil, ça suffira ! 
Je n'ai personnellement jamais pris la peine d'humidifier le miens, et jamais eu à le faire... Mais ça dépend aussi peut être un peu des régions...

3/ La nourriture !
Alternez les déchets verts (riches en azote) et déchets bruns (riches en carbone) : c’est le menu équilibré pour un compost qui fonctionne parfaitement !
Mais surtout, donnez lui à manger des choses qu’il sait digérer... 


Ce que vous pourrez lui donner à manger:
Votre compost, c'est comme un gros ventre... Il y a des choses qu'il aime, et d'autres qu'il ne digère pas... Alors si vous voulez qu'il soit en bonne santé, voilà ce que vous pourrez lui donner :

1/ Vos déchets ménagers :
- tous les déchets de fruits et légumes, de préférence non traités.
Evitez les peaux d’agrumes : souvent riches en pesticides, elles sont surtout riches en essences d’agrumes, qui ont des propriétés antiseptiques et luttent contre le compostage !
Quelques-unes de temps en temps pourquoi pas, mais ne pas en abuser…
- le café, le marc de café et les filtres en papier (je jette mes dosettes Senseo dedans…) peuvent s'y retrouver, bien qu'ils mettent plus de temps à se dégrader
- le thé et les sachets de thé (idem)
- les coquilles d'œufs écrasées (utiliser pour cela une feuille d’essuie tout, vous pourrez écraser l’œuf dans la mains, sans vous blesser)
- les mouchoirs en papier et essuie-tout non illustré (donc blanc, sans dessin !)
- Les rouleaux en cartons de papier WC et essuie tout, non illustrés et non plastifiés, et déchiquetés
- les petits restes de pain
- Les coquilles d’huîtres et moules, après avoir été rincées et écrasées
...

2/ Les déchets de jardinerie :
- les feuilles mortes, préalablement déchiquetées sinon elles étoufferont votre composte,
- le gazon, de préférence un peu asséché 1 ou 2 jours en extérieur,
- des brindilles de bois, de préférence broyées, mais pas de gros volume
- les mauvaises herbes, 
- les fleurs fanées,
- la paille, en petit volume également,
....


A ne pas composter :
Il y a des choses que votre compost aimera beaucoup moins, et qui pourraient même le tuer si vous n'y prenez pas garde...
Évitez les absolument, et vous n'aurez pas de soucis :

1/du coté jardinerie :
- les herbes traitées chimiquement, ou malades...
- Le sable, le gravier, les cailloux, évidemment !...

2/ du coté ménager :
- la viande, les os, le poisson, qui pourrissent…
- les produits laitiers (origine animale également), en particulier les croûtes de fromage, riches en pénicilline (antibiotique naturel!), qui luttent contre les micro organismes !
- les huiles, qui étouffent
- les restes de vinaigrettes, riches en vinaigre, qui a des propriétés aseptisantes !...
- les coques de fruits à coques, et noyaux de fruits, car ils sont denses et difficiles à réduire, et qu'ils mettent beaucoup de temps à se dégrader…

Il est évident que tous les déchets plastiques (attention aux papiers plastifiés !), en fer, en verre, ou autres matières qui ne se dégradent pas tout seuls ni en quelques jours, ainsi que les détergents ou autres produits chimiques, n’ont rien à faire dans votre composte :
Facile de s'en rappeler : ça se mange pas ! ;-)




Ce que votre composte n’aime pas…
Le froid ! Aucun ventre n'aime le froid!! N'est-ce pas?
La chaleur du printemps et de l’été sont nécessaires au processus de dégradation, qui est une réaction "exothermique" ce qui signifie qu'elle dégage de la chaleur… 
Le froid ambiant empêche donc naturellement le travail… L’hiver, le composte est donc sérieusement ralenti… 
Pas de panique, lorsque les beaux jours seront de retour, tout repartira !


Ce que j’en pense :
On voit beaucoup d’articles sur le net, comme si le composte c’était difficile !
Personnellement je n’ai jamais eu aucun problème ! Mais encore une fois, la région Rhone Alpes est peut être une région idéale pour ça?
En tout cas, à la maison, mon compost est une grande poubelle… Je ne fais rien d’autre que le remplir, et il fait le travail tout seul ! 
Conclusion : Il n'y a qu'à mettre en place le composteur dans un premier temps, et trier ses déchets ensuite… 

L’astuce de la fin !
Je vis dans une maison à étage… La barbe de descendre tous les jours au compost !
J’utilise donc un vieux saladier, dans lequel je rassemble tous mes déchets compostables, et en générale 2 à 3 fois par semaine, je vais le vider (et il est bien plein !) dans mon composte!

Zoom sur les composteurs d’intérieur :
C’est le principe du lombricompostage : une technique de composte accélérée, car cette fois ce ne sont plus les bactéries qui jouent, mais… Des vers, dans des boites au volume adapté à l’intérieur de l’habitation !! Un peu moins glamour, certes... Mais efficace ! ;-) 
Pour en savoir plus, c’est là 


Alors, ça vous tente ?? vous vous y mettez quand ? ;-)
Pour en savoir plus, voir ce site très complet : cliquer ici !

Aucun commentaire: