10/09/2013

Eczéma et eczéma atopique de bébé : savoir le protéger !

Sans vouloir tomber dans la dermatologie (l'objectif de mon blog n'étant pas là), je voulais vous faire un article sur l’eczéma de bébé, dermatite fréquente qui rend les mamans folles !...
Je parle en connaissance de cause, ayant connu quelques mois de galère, et souhaitais partager mes astuces avec vous... !



Connaître l’eczéma :

Le mot « eczéma » vient du grec et signifie « sortir en bouillonnant » !
Il justifie un tiers des consultations en dermatologie : c'est une dermatite fréquente.
L’eczéma est un syndrome, c'est à dire un ensemble de symptômes, que sont :
- une inflammation, non contagieuse, de la peau (inflammation = rougeur et chaleur)
- un prurit (= des démengeaisons) qui peut être intense
- de fines vésicules qui peuvent se rompre
- des squames

Ces symptômes peuvent durer 1 à plusieurs semaines...
Surtout inconfortable et inesthétique, l’eczéma reste un mal bénin... Son danger est le risque d'infection (attention au grattage !...) : une crise d’eczéma peut donc justifier une prescription médicale d'antibiotiques !


La dermatite atopique du petit enfant :

Il existe plusieurs types d’eczéma. Celui de l'enfant est dit « atopique ».
Un bébé sur cinq est concerné. Il apparaît durant les premier mois de la vie, et disparaît généralement vers l'age de 4 ans, mais dans 10 % des cas , il perdure à l'age adulte.

Pour cet eczéma atopique, il existe une forte prédisposition allergique (et génétique ! Merci Papa et Maman !).
Les personnes sensibles aux antigènes présents dans l'alimentation ou l'environnement peuvent déclencher des réactions au niveau des poumons (bronchite, asthme...), de la sphère ORL (rhinite, conjonctivite, etc...), au niveau digestif (diarrhées), ou encore de la peau ! 
La couche lipidique protectrice de la peau étant de ce fait altérée, la peau devient beaucoup plus perméable à son environnement, devient hyper réactive au contact des irritants, et déclenche une réaction inflammatoire : l’eczéma...

Les allergies sont donc un facteur de risque important, mais il existe d'autres éléments qui peuvent déclencher une crise : les variations climatiques, ou encore une émotion trop vive (du stress) peuvent déclencher une nouvelle crise... Mais aussi le contact avec des produits irritants!
L’intérêt de mon article consiste à vous aider à vous débarrasser au maximum de tous les éléments environnementaux qui peuvent déclencher une nouvelle crise, et à calmer un début de crise...





Ce qu'il faut faire pour contrôler le risque d'allergies :

Coté alimentation, 

Si vous devez bientôt diversifier l'alimentation de votre bébé, faites le petit à petit, et ne le faites pas de façon trop précoce... Respectez les consignes de votre pédiatre ! 
Je vous conseille, si la diversification est entamée, de prendre rendez vous chez un pédiatre allergologue, qui fera le point sur les tolérances alimentaires de votre enfant par tests cutanés.

Coté allergisants environnementaux:

Débarrassez vous des principaux allergènes que sont:
- Les acariens (attention aux peluches, aux moquettes et tapis, aux vieux matelas et oreillers... Il existe des housses anti acariens !),
- La poussière (faites la poussière, passez régulièrement l'aspirateur, lavez vos rideaux....)
- L'humidité et les moisissures (aérez au minimum 10 à 15 minutes par jour, matin et soir...),
- Les poils de chien et de chat... 
- Les bijoux fantaisie à base de nickel...
- Le caoutchouc...
NB : Il est possible, chez l'enfant comme chez l'adulte, de faire une recherche par prise de sang pour évaluer votre sensibilité aux allergènes, renseignez vous auprès de votre médecin!

Si votre bébé porte des couches, essayez plusieurs marques, et n'ayez pas trop de préjugé!
Pour mes filles, les couches qui leur convenaient le mieux étaient les 1ers prix de chez Auchan! Alors que l'une d'elles m'avait fait une réaction énorme sur tout le tour du ventre, avec une grande marque !!...


Ce qu'il faut faire pour contrôler les irritants chimiques et mécaniques

Que les irritants soient responsables ou non de l'apparition d'une plaque d’eczéma, ils ne pourront, au mieux, que sérieusement l'aggraver !
Pour cela, voilà ce à quoi vous devez faire attention :

- Attention aux parfums!

Ils sont à proscrire ! Ce sont d'importants allergènes ! Préférez des lessives et gels lavants sans parfums !
Les parfums et eaux de toilette contiennent le plus souvent une grande proportion d'alcool, ils sont source de beaucoup d'irritation en cumulant assèchement par l'alcool et allergies par le parfum...

- Attention au tabac !!! 

Si vous fumez, éloignez vos enfants de la fumée de cigarette, et lavez vous les mains avant de soigner votre bébé !! Le tabac est particulièrement irritant, même le peu que vous garderez en souvenir de votre cigarette sur vos doigts ou vos joues !...

- Attention aux variations climatiques!

Protégez votre enfant du froid : sa peau fine pourrait être plus asséchée encore et répondre à cette agression par une inflammation... Les plaques réapparaissent souvent avec l’arrivée du froid alors que tout semblait mieux aller... Méfiez vous également du vent... 

- Attention aux irritants connus autres:

le chlore des piscines, qui décape la peau ! Préférez les piscines au sel... En cas de peau très fragile, le jet d'eau peut suffire pour se rafraîchir...
les pansements, dont les adhésifs déclenchent très fréquemment des crises d’eczéma ! Gardez les le moins longtemps possible, et apaisez la peau après l'avoir enlevé !
etc etc...

- Attention aux vêtements!

Évitez les vêtements en laine et fibres synthétiques, préférez du coton, et dans l'idéale du coton bio, non traité 

- Attention également au choix de votre lessive, adoucissant, et autres produits que vous utilisez dans vos machines pour le linge... 

Préférez des lessives minimalistes dans leurs compositions... A la maison, c'est la lessive « Le Chat Sensitive 0% », sans parfum, et très bien composée, qui m'a sauvée ! 
N'abusez pas sur les quantités à chaque machine : le minimum suffit !
Je pense que la lessive maison au savon pourrait convenir, si elle est faiblement concentrée, que vous utilisez du vinaigre en rinçage, et que votre recette ne contient pas de cristaux de soude... J'ai personnellement fait le choix de ne plus l'utiliser pour mes filles...

- Attention au sable !!... 

J'ai du jeter le sable de mon bac à sable, mes 3 filles ayant joué dedans et déclenché une nouvelle crise d’eczéma, toutes les 3, le lendemain !!! Expérience que j'ai renouvelé cet été en passant 1 heure au bord de la mer !!..

Tentez de comprendre à quel moment votre enfant a démarré une nouvelle crise, et qu'est-ce qui a changé dans le 24 à 48 heures qui ont précédé et sans doute déclenché cette nouvelle apparition... Pour ne plus recommencer !


Conseils pour l'entretien de la maison

C'est prouvé, votre bébé n'a pas besoin de vivre dans un milieu totalement aseptisé, au contraire !
D'ailleurs, les enfants vivant à la campagne ont moins de problème de dermatite !
Un excès d'hygiène peut donc, contrairement à ce qu'on croit, favoriser les problèmes de peau de bébé ! Vous trouverez un article très intéressant à ce sujet, en cliquant ici! 
Il faut donc savoir entretenir sa maison, la garder propre, favoriser des produits d'entretien écologiques (souvent à base de produits peu irritants), et faire la chasse aux allergènes...


Conseils pour le bain de bébé :

Le bain de bébé est un moment privilégié, mais qui doit respecter l’intégrité de sa peau... Apprenez à donnez à votre enfant un bain ou une douche qui reste un moment de douceur, avec quelques règles :
- La toilette se fera à l'eau tiède...
- Si votre eau est dure, faites tout ce que vous pourrez pour l'adoucir ! Dans l'idéal, utilisez des adoucisseurs dans vos circuits d'eau ; dans tous les cas, enrichissez votre bain d'amidon de mais (maizena !) ou amidon de blé (vendu en pharmacie comme ici : cliquez là!): 2 à 3 càs, et d'un peu de bicarbonate : 1 càs... L'amidon est une astuce qui marche vraiment bien, testez !!
- pour plus de douceur encore, vous pouvez aussi utiliser un petit filet d'huile dans le bain pour éviter l’assèchement de la peau. Interdiction par contre d'utiliser des bains moussants ou autres produits dont vous ne contrôlez pas la composition.......
- On n'abuse pas! Ne laissez pas votre enfant trop longtemps dans l'eau et rincez le à la fin du bain ;
Préférez des douches, et ne culpabilisez pas de sauter sa toilette 1 ou 2 fois dans la semaine... ! 
A la maison, le bain c'est grand maximum 2 fois par semaine maintenant que les filles sont plus grandes.

- Utilisez une base lavante neutre et douce pour la toilette ! 
Personnellement, lorsque je ne fabrique pas mes gels douches, j'utilise la base lavante neutre AZ pour le corps et les cheveux, depuis plus de 3 ans... Je vous la conseille !
Les savons végétaux et surgras, qui restent des produits de très bonne qualité, ne sont pas adaptés aux peaux irritées de bébé (tous les dermatologues vous le diront!)... Le savon est en effet un bon détergent (de la famille des tensio actifs anioniques...), et la peau de bébé n'a pas besoin d'être décapée, d'autant moins que cette peau fine, sèche et déjà bien altérée ne sait pas renouveler son film hydrolipidique... 
A la maison, même le plus doux des savons maison suffit à irriter la peau de mes filles et à déclencher une nouvelle crise... La mousse en barre, elle est rien que pour moi !! ;-) Si vous tenez à utiliser un savon pour votre enfant, assurez vous simplement qu'il soit bien composé, très doux (ex : un castille!) non dépourvu de sa glycérine, et surgras... Mais surveillez surtout que votre bébé le supporte bien, chaque peau régissant à sa manière (à tester donc en dehors des crises pour évaluer objectivement sa tolérance)...

- Vous sécherez votre bébé délicatement : sa peau est fragile, ne frottez pas, tamponnez avec une serviette propre et douce !...


On continue de prendre soin de sa peau, après le bain !

Les soins nourrissants et émollients ont un rôle majeur puisqu'ils restaurent la barrière cutanée, et redonnent à la peau douceur et souplesse.
Il est indispensable de les utiliser après la toilette, et de façon plus fréquente et régulière (1 à 2 fois par jour) si votre bébé a une peau sèche, car les peaux sèches favorisent évidemment les dermatites !

A la maison, un geste très simple et devenu automatique m'a sauvé la vie : 

l'huile d'olive !!


Les huiles d'olive sont nourrissantes et émollientes, elles sont particulièrement riches en oméga 9 et en insaponifiables (phytosterols, vitamine E, et squalène végétale), ce qui en fait un vrai soin apaisant des rougeurs et irritations !
Sa réputation n'est plus à faire, beaucoup de grandes marques lui font confiance ; et à la maison, elle nous a largement prouvé ses bienfaits :
Je l'applique généreusement après chaque bain, sans exception, sur toutes les zones qui présentent régulièrement des plaques d’eczéma (principalement l'intérieur des genoux et des bras, et le ventre de mes filles).
En cas de rougeur qui apparaît, j'applique de l'huile d'olive au moins 3-4 fois par jour (ou plus!) sur les rougeurs, et en moins de 48 heures le problème est réglé !!
J'utilise une huile d'olive bio évidemment, pressée à froid, de qualité.
Vous pouvez préférer utiliser une huile pommadée, enrichie en cire d'abeille blanche, et éventuellement en actifs naturels de plantes tels que le calendula et camomille, et en vitamine E, comme dans ma recette ici!
Un geste très simple, écologique et économique, mais surtout efficace tout en douceur !! Ne doutez pas, essayez !!;-)


Le mot de la fin : Zoom sur la corticothérapie :

Ce qui reste très important, c'est que si l’eczéma est persistant ou trop bien « installé », il FAUT consulter !!
Mon article ne remplace pas un avis médicale, 
mais se veut seulement préventif de nouvelles crises !
Rien ne remplacera les pommades à base de cortisone, traitement médial et uniquement sur prescription médicale, qui doit être utilisé correctement si vous voulez qu'il soit efficace : Il ne faut pas l’arrêter trop vite, sans quoi la crise recommencera instantanément ! 
La cortisone se poursuit à disparition des rougeurs, en 2nde phase de traitement, et s’arrête alors de façon progressive, en sautant une application sur 2 puis éventuellement sur 4 (sur une durée équivalente à la première phase de traitement), afin d’empêcher la crise de revenir dès l’arrêt du traitement !

Consultez, respectez l'ordonnance de votre médecin...
Et faites surtout en sorte de ne plus en avoir besoin !!;-)


De façon un peu plus légère et générale, je vous parlerai prochainement des irritations classiques de bébés... Autrement dit de ses petites fesses, et de leur ami l'oxyde de zinc!

Ca vous a plu??
Alors à très bientôt sur Cosmessence Bio !!

Sources principales de cet article : doctissimo et aroma zone

Aucun commentaire:

Moteur de Recherche :