Moteur de Recherche :

2012-06-07

Tout savoir sur l'anatomie et le cycle de renouvellement de la peau


Nous l’avons vu, il est indispensable de connaître son type de peau…
Nous allons commencer très bientôt avec les peaux sèches.
Et pour comprendre ses particularités et besoins, il faut d’abord avoir la notion de film hydrolipidique de surface de la peau, et donc de façon un tout petit peu plus élargie, de la physiologie de la peau…

Voici donc en quelques mots, une petite présentation de votre peau…

Présentation...!
La peau du corps tout entier est un organe, composé de plusieurs couches de tissus cellulaire.
Il représente une surface corporelle chez l’adulte d’environs 2 m², pour une épaisseur variable d’environs 1,5 à 4mm selon l’endroit du corps, le sexe, l’age, etc…

La peau joue un rôle de réserve alimentaire (stockage des graisses, d’eau et de sels minéraux), et surtout de protection contre les chocs, les micro-organismes, les ultra violet, la température extérieure…
Mais elle a également un rôle dans l’épuration (rejet des toxines par la perspiration et la transpiration), et le maintien de la température du corps aux alentours de 37°…
La peau est enfin une petite usine à vitamines: en puisant son énergie dans le soleil, elle fabrique la vitamine D, essentielle à la fixation du calcium sur les os.

On le comprend donc, la peau est un organe important qui joue des rôles vitaux.

Organisation:
Schématiquement, du plus superficiel au moins superficiel, voici les couches qui composent la peau :
- le film hydro lipidique de surface,
- l’épiderme
- le derme, 
L’épiderme n’étant pas vascularisé, le derme a un rôle fondamentale de nutrition et d’hydratation et également d’élasticité et de cicatrisation de celui là. Il est composé entre autre des fameux élastine et collagène.
Le derme est composé de 3 parties : les dermes papillaires, réticulaires, et profonds.
C’est là que se trouvent aussi les follicules pileux, les glandes sébacées (qui sécrètent le sébum) et les glandes sudoripares (qui sécrètent la transpiration)
- et l’hypoderme
Matelas graisseux protecteur et isolant, il joue le role de réserve nutritionnelle



Ce sont le film hydrolipidique et les couches les plus superficielles de l’épiderme qui concernent la cosmétique.


Le film Hydrolipidique de surface
Mélange de sébum (cires et de triglycérides), peaux mortes, et sueur, c'est une émulsion naturelle ! 
Il a un rôle principale de protection : protection contre la déshydratation, les micro-organismes, le froid, etc.

Un film hydrolipidique équilibré permet à la peau d’être naturellement bien protégée, belle, douce et souple. C’est le cas des peaux normales.
Ce film hydrolipidique, fragile, peut être déséquilibré par des soins trop agressifs.
Sa régulation dépend également de l’hypophyse et des surrénales, et de leurs hormones, et peut ainsi naturellement présenter des déséquilibres...
les peaux sèches, grasses, ou mixtes, sont justement des peaux dont le film hydrolipidique est déséquilibré...
Le role des cosmétiques sera donc d'agir sur ce déséquilibre et sur les besoins que ce déséquilibre engendre.


L’épiderme
L'épiderme est lui-même constitué de différentes couches de cellules ;
On distingue, de la plus superficielle à la plus profonde :

- La couche cornée, ou stratum corneum :
Composée en majorité de keratinocytes en fin de cycles ou cellules mortes (ils sont ici différenciés et appelés cornéocytes), mais aussi d’eau et de facteurs naturels d’hydratation, elle est primordiale pour protéger la peau de la déshydratation.
C'est donc la couche de l'épiderme qui nous intéresse le plus, car la déshydratation est un problème fréquent (terme que j’aborderai ultérieurement), qui peut être régulé par les soins cosmétiques.

- le stratum lucidum,
Il ne s'observe que dans la peau épaisse et correspond à une zone de transition entre le stratum granulosum et le stratum corneum

- le stratum granulosum, ou couche granuleuse, 
ou encore couche supra-basale de l'épiderme,
On y trouve une protéine : la mélanine, qui nous protège des UV et est responsable de la couleur de la peau.
Ici, les kératinocytes sont aplatis, ils entament déjà progressivement leur dégénerescence.

- le stratum spinosum, ou couche épineuse, ou encore couche de Malpighi
Couche épaisse de kératinocytes en pleine maturation qui se chargent en kératine et mélanine, elle rend la peau imperméable.
Elle contient également les cellules de Langerhans (role immunitaire), et de nombreuses terminaisons nerveuses

- le stratum basale enfin, ou couche germinative, ou encore stratum germinatum,
Il se situe à la jonction entre le derme et l’épiderme.
Ici, les cellules de kératinocytes se régénèrent continuellement et entament tous les jours un nouveau cycle de peau, et les mélanocytes produisent la mélanine.


Zoom sur le cycle de la peau
La peau se renouvelle perpétuellement :
Les kératinocytes de la couche basale migrent jusqu’au niveau des couches les plus superficielles, se kératinisent en plusieurs jours, se différencient en cornéocytes, meurent, et desquament naturellement en fin de cycle...
Le phénomène de desquamation est accentué par la toilette et les divers frottements, ainsi que par les gommages bien sure !...
Cette migration constitue le cycle de renouvellement de la peau.
Un cycle de renouvellement de la peau est de 14 jours environs chez les jeunes, 28 jours chez l’adulte, jusqu’à plus de 37 jours chez les personnes de plus de 50 ans...


 Une étape qui me semblait importante avant de continuer sur les différents types de peaux... Voilà, vous avez maintenant les notions fondamentales pour comprendre l’organisation de votre peau ! En esperant que mon article vous semble claire...

A très bientôt!

Aucun commentaire: