03/04/2011

Les Conservateurs anti-microbiens

Pour protéger une phase aqueuse d’une contamination bactérienne, il faut utiliser un conservateur antimicrobien, afin de retarder la contamination des produits par des bactéries (gram + et gram -), levures/champignons, moisissures et algues... 
Cette contamination ne peut pas être empêchée, mais seulement retardée, grâce aux conservateurs!... 
Et un cosmétique infecté n'est plus utilisable...!

Alors pas le choix, ça doit etre un réflexe :



PHASE AQUEUSE = CONSERVATEUR !




Il existe différents produits : naturels, d’origine naturelle, synthétiques…
Je vous propose de faire le point :


Les conservateurs naturels:

On trouve :
- L’extrait hydro-glycériné de pépin et pulpe de pamplemousse
(Le fameux « EPP » dont la composition et l'efficacité sont régulièrement contreversés!... Mais qui est garanti sans substance synthétique chez Aroma-Zone)
à compléter de préférence avec un anti fongique naturel comme l'HE de palmarosa ou encore de géranium...
Néanmoins il est plus à considérer comme un actif aux vertus purifiantes, que comme un conservateur, dont l'efficacité laisse tout de même à désirer...
- les extraits alcooliques de propolis ou benjoin, qui ne suffisent pas eux seuls mais qui peuvent également améliorer la conservation des produits.
- les huiles essentielles aux vertus antiseptiques comme le "tea tree", la fragonia, les huiles essentielles d'herbes de Provence particulièrement purifiantes (thym, romarin, sarriette...), et plein d'autres peuvent également améliorer la conservation des produits.
- Le bicarbonate et la poudre d’alun ont naturellement des propriétés antiseptiques, ils peuvent donc également améliorer la conservation de nos produits…
- Enfin, certains ingrédients sont des "agents dépresseurs de l'activité de l'eau"... 

C'est le cas du sel, du vinaigre, de la glycérine, et même du sucre!
Si ils sont utilisés dans une proportion suffisante, ils peuvent faire office de conservateur naturel:
pour le sel, c'est minimum 14g pour 100mL d'eau,
pour le sucre 59g, 

et pour la glycérine 35g...
Au delà de ces proportions, la multiplications des micro-organismes est considérablement limitée.



En cosmétique Bio et Maison, ce sont évidemment ces produits, naturellement conservateurs, qu'il faut privilégier, mais ils ne permettent pas de longues conservations. 
Leur efficacité ne sera pas du tout suffisante pour un cosmétique qui va se placer plusieurs semaines voire mois de la salle de bain, d'autant moins si vos gestes ne sont pas adaptés...


Les bonnes pratiques de fabrication :  

- prendre des mesures d'hygiène strictes lors des fabrications maison :
nettoyage et désinfection des mains, du plan de travail, et du matériel, qui peut être stérilisé dans l'idéale...

- conserver les produits dans des flacons à pompe ou vapo, en les remplissant au maximum pour éviter la présence d'air, et en ne laissant pas entrer les germes lors des manipulations (utiliser des spatules !). Ces flacons doivent également être opacifiés, pour protéger les cosmétiques de la lumière.
L'idéale : le flacon opaque avec système "air less" à pompe (= "sans air": sans oxygène, les germes ne pourront pas de développer...).

- On peut conserver ses produits au réfrigérateutr, c'est à dire à une température maximale de 8°
- enfin, utiliser ses produits  dans un délai raisonnable d'1 mois à 1 mois et demi...

Mais il semble plus raisonnable encore d'utiliser les VRAIS conservateurs qui sont mis à notre disposition:


Les conservateurs d'origine naturelle: 


L’alcool (d'origine végétale, et non dénaturé en cosmétique bio!!) a des propriétés antiseptiques intéressantes s’il représente au moins 20% de la formulation, mais il est alors 
asséchant pour la peau, et potentiellement irritant... 
Certaines marques de cosmétiques bio ont néanmoins fait le choix de l'alcool comme conservateur, pour ne pas utiliser d'agents conservateurs d'origine synthétique. 
Ils contre balancent le risque d’assèchement et irritations de la peau en suppléant le produit avec beaucoup d'ingrédients humectants, hydratants, et protecteurs. 
Reste à savoir si notre peau les supporte malgré cela (pas sure pour les peaux très sensibles...), mais ça me semble être une bonne philosophie...


On trouve encore d'autres produits, dits d'origine naturelle mais dont les compositions sont tenues secrètes par les fabricants, comme ça peut être le cas pour le Naticide, aussi appelé Plantaserv Q... 
Reste à savoir ce qu'il en est de leur mode d'obtention, tenu secret!!... 
Néanmoins il peut faire une bonne alternative aux conservateurs totalement synthétiques...


Enfin, AZ propose depuis peu le Leucidal! 
Conservateur 100% d'origine naturelle, et issu de la fermentation de radis, il n'est pas irritant, et est bien toléré par les peaux sensibles! 
C'est le  conservateur rêvé: à privilégier absolument !


Zoom sur les conservateurs synthétiques:


Pour des produits de soin étant formulés avec des produits favorisant la contamination (infusions, laits, etc...), ou nécessitant une conservation supérieure à 1 mois, ils sont quasiment indispensables... 
Totalement d'origine synthétique, ils peuvent néanmoins être écocertifiés et acceptés dans la formulation de produits Bio, dans la mesure où ils sont considérés comme étant "les moins pires"!!...

On trouve en particulier:
- Le fameux « Benzyl alcohol, Dehydroacetic acid » qui prend divers noms commerciaux (Cosgard, geogard, etc...), qui est un conservateur à large spectre composé d'esters éthyliques de l'acide benzoïque et d'acide déhydroacétique;
il est efficace contre les levures, bactéries et champignons (C'est celui que j'utilise)

- De la même façon, on peut trouver Le sodium benzoate (sel de sodium de l'acide benzoïque), efficace sur les levures, bactéries et champignons,
- et Le sorbate de potassium (sel de potassium de l'acide sorbique), efficace contre les levures et moisissures.


Ces derniers répondent aux exigences de Nature et Progrès qui ne tolèrent que les conservateurs chimiques suivants, à condition de respecter des pourcentages maximum :
- l'Acide benzoïque, ses sels et son ester éthylique (0,5% maxi),
- l'Acide déhydroacétique et ses sels (0,6% maxi)
- l'Acide sorbique et ses sels (0,6% maxi)




Astuce pour améliorer la conservation des cosmétiques maison!


Conservez la majorité de votre produit maison au réfrigérateur, dans un grand contenant opaque et hermétique (volume mini 100 mL), et transférez régulièrement (toutes les semaines par exemple), la quantité nécessaire, dans un plus petit contenant (30 mL environs) également opaque et hermétique, et de préférence air less, que vous conserverez dans votre salle de bain!... 
Ceci limitera les manipulations d'une part, et les contaminations de tout votre produit qui seront limitées à une petite partie !!
Nettoyez et désinfectez bien votre contenant entre chaque remplissage.




A retenir pour finir :
- Les conservateurs s’emploient à un certain dosage et peuvent présenter certaines incompatibilités (ingrédients, pH)… 
Il faut toujours se référer aux indications des vendeurs pour une bonne utilisation, et adaptez le choix de votre conservateur au pH de votre produit!...


- Privilégiez toujours les conservateurs naturels dans la mesure où ils peuvent être suffisamment efficaces!... Et testez leur efficacité!!
N'hésitez pas à utiliser des ingrédients plus forts s'ils sont nécessaires, ou bien c'est votre peau qui trinquera...



- A eux seuls, les conservateurs sont inutiles si des mesures d’hygiène ne sont pas prises lors de la fabrication et de l’utilisation des produits que vous fabriquez et conservez... Alors n'oubliez pas de travailler proprement !!


NB: pour une liste moins exhaustive de conservateurs "en vrac",
cliquez sur ce lien (forum des céphées)



On a fait le point! ;-)
Alors à très vite!!




2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour!


Merci pour votre précédente réponse.

Je reviens vers vous concernant la recette de gel lubrifiant intime que j'essaie de créer.

Pour 100 ML de gel

2 g Xanthane
20 ml glycérine végétale
70 ml eau


J'aimerais rajouter du vinaigre blanc en conservateur, en complément de l'action de la glycérine: 10 ml de vinaigre blanc serait-il suffisant selon vous?

Encore merci pour votre aide!

Eric

Steph a dit…

bonjour, désolée de ma réponse tardive...
Le vinaigre va acidifer considérablement, l'iusage sera plus délicat...
Je vous conseille de ne pas conserver votre préparation trop longtemps, et de la conserver au réfrigérateur.
La recette est à tester et modifier selon le rendu souhaité.
Bon amusement !! ;-)

Moteur de Recherche :