05/04/2011

Les antioxydants

Les huiles, de façon générale, sont très oxydables, elles vieillissent mal.
Elles nécessitent d’être protégées de la chaleur, de la lumière, du vent, de l’humidité, et de certains métaux lourds qui favorisent leur rancissement.



Ce rancissement, ou « oxydation », se produit lorsque les acides gras insaturés présents dans le corps gras fixent l'oxygène de l'air.
C'est un phénomène normale et irrémédiable, qui ne peut pas être empêché, mais peut néanmoins être ralenti si les huiles sont correctement conservées, et enrichies en anti-oxydants, qui comme leur nom l'indique, ralentissent ce phénomène.
Lorsque tous les antioxydants contenus dans les huiles, dont le rôle est d’empêcher ce phénomène d’oxydation, sont épuisés : alors l’huile commence à rancir, elle perd ses vitamines et prend un goût âcre et une odeur désagréable… Elle n’est alors plus comestible ni utilisable pour des soins, car elle devient irritante (donc cancérigène!!), et comédogène (c'est à dire qu'elle donne des points noirs) pour la peau…
Mes conseils :
Conservez votre huile dans un flacon fermé hermétiquement, teinté pour protéger de la lumière, et à une température entre 15 et 19° de façon idéale.


Dès la première ouverture de vos bouteilles d’huile, stockez les dans un endroit plus frais (cave,  réfrigérateur) en particulier pour les huiles les plus sensibles (huiles de chanvre, carthame, rose musquée…), et enrichissez les tout de suite d'un anti-oxydant.
Notez la date d'ouverture sur la bouteille, et consommez votre huile dans les 6 mois après ouverture. 
Les huiles les plus sensibles à l'oxydation, doivent se consommer dans les 3 mois maximum!...
Si votre huile change d'aspect et d'odeur, cela doit vous interpeller: ne l'utilisez pas!...
NB: pour connaitre le potentiel oxydatif d'une huile, référez vous à sa composition: les huiles riches en acides gras insaturés sont des huiles sensibles... Vous pouvez également vous aider du graphique d'AZ: voir en bas du lien suivant: cliquez ici ! 




Les antioxydants 

Les anti oxydants limitent le rancissement des huiles, et ont également une activité anti age pour la peau!...


On distingue plusieurs actifs antioxydants :
- les vitamines E (Dont l'HV germe de blé est particulièrement riche), 
mais également la vitamine C (acérola, argousier), et les béta-carotènes (huile de palme rouge, macérât d'urucum ou de carotte...), ou la vitamine A/rétinol (lait, œufs).
- les lécithines (soja, œuf)
- les oligoéléments (Sélénium, Cuivre, Manganèse et Zinc), et de nombreux autres micronutriments d’origine végétale comme les flavonoïdes, particulièrement présents dans certains végétaux comme les fruits rouges et certaines huiles comme le pépin de raisin
- les autres polyphénols : végétaux riches en tanins (raisin), et/ou en flavonoïdes (agrumes, fruits rouges, pommes, thé vert, etc…)

On trouve dans le commerce des concentrés d’anti oxydants, qui sont les plus adaptés pour protéger les huiles de leur rancissement:
- L’extrait CO2 de romarin Bio (mon préféré!), également anti inflammatoires ; il est très riche en polyphénols et exerce une action antioxydante puissante ; mais il faut aimer son odeur caractéristique!!...
- Le concentré de vitamine E isolée, d’origine naturelle (tournesol), est classiquement utilisé, mais son procédé d’obtention est assez complexe ; on peut donc préférer l’utilisation d’huile de germe de blé, particulièrement riche en vitamine E, à 10% de la phase huileuse.
Ces 2 derniers sont les plus classiques. 
- On trouve également des complexes anti oxydant, comme le fameux "anti-ranz" des Utiles de Zinette : ici !..., qui sont particulièrement efficaces.

Choisissez le vôtre, il est indispensable !


Aucun commentaire:

Moteur de Recherche :