Moteur de Recherche :

2013-08-14

L'alcool dans les cosmétiques, et mon gel hydro alcoolique maison

Toujours dans ma série, je voulais vous parler de l'alcool dans les cosmétiques... !



S’il n’est pas dénaturé, l’alcool peut être un produit naturel, obtenu par fermentation ; 
il peut donc tout à fait être labellisé BIO, bien qu'il reste totalement inaccessible au grand public...

Sa fabrication artisanale sans accord des douanes est interdite : la production, la vente, et la consommation sont très réglementées!  
Il devient difficile de se procurer de l'alcool non dénaturé, même sur prescription, en pharmacie...
NB : l'alcool dénaturé, ou modifié, est de l'éthanol auquel est ajouté du camphre, ou un autre alcool (butylique, isopropylique...), de façon à le rendre impropre à la consommation. Il peut être coloré de façon à le distinguer des alcools non dénaturés. 
L'alcool à brûler est un alcool dénaturé (= éthanol + méthanol) très inflammable.

Outre ses propriétés volatiles qui justifient son utilisation en parfumerie, 
l'alcool peut être utilisé dans les produits cosmétiques pour plusieurs raisons :

1/ pour ses propriétés cosmétiques !
Et oui, il y en a ! ;-)
Sur la peau, l'alcool a un effet astringent, et rafraîchissant, il améliore aussi le passage des actifs à travers la peau :on le retrouve dans les produits anti cellulite, en particulier ceux à base de caféine.
L'effet vivifiant de l'alcool explique son utilisation dans les formules de toniques capillaires, bains de bouches, dentifrices, lotions pour peaux grasses, toniques après rasage, etc... 
Mais ces effets sont éphémères et l'alcool est très asséchant : il fragilise la peau et irrite les peaux les plus sensibles... 
Attention! L'alcool présent dans ces produits de soin peut se retrouver dans le sang: ils ne sont pas adaptés au soin des bébés !... 


2/ pour se propriétés conservatricescar anti microbiennes, 
intéressantes dans les produits contenants une phase aqueuse (il est aussi faiblement fongicide et variablement virucide)...

Certains labels bio ont fait le choix de l'alcool pour remplacer les conservateurs synthétiques, en synergie avec l'utilisation d'huiles essentielles. 
L'ajout d'agents émollients, hydratants, et protecteurs dans les formules, rééquilibrent alors les risques d'irritations. 
C'est le choix qu'a fait entre autres la marque bio Weleda, pour un certain nombre de ces produits bio ! 
Je trouve que ça se défend... Reste à évaluer leur tolérance (J'ai testé justement un de leurs gels douches : essai franchement validé en ce qui me concerne... Mais beaucoup moins par mes filles!! "ça piiique"!!)


3/ Pour ses propriétés antiseptiques
comme avec l'utilisation de l'alcool à 70° pour l'asepsie de la peau par exemple ! 
L’activité antiseptique de l'alcool est due à sa capacité à dénaturer les protéines des membranes des micro-organismes ; 
Les solutions contenant entre 60 et 80% vol. d’alcool sont les plus efficaces : la présence d'eau est en effet  nécessaire pour un contact entre le germe et l'alcool. 

C'est également pour ses propriétés antiseptiques que l'alcool est employé comme ingrédient principale, et à des concentrations proches de ces proportions idéales, dans les produits hydro alcooliques* ("PHA" pour les intimes) de désinfection des mains ! *
(L'OMS préconise 80° vol. dans les gels désinfectant pour les mains, pour être efficace aussi sur le virus H1N1)



4/ Pour ses propriétés d'extraction des actifs de plantes : 
L'alcool est un très bon solvant; on trouve beaucoup d'actifs naturels issus d'une extraction à l'alcool des actifs de plantes: il s'agit d'extraits alcooliques +/- glycérinés, tels que l'extrait alcoolique de propolis, le maca vital, le skin repair bio, etc....
Ces extraits alcooliques de plantes sont utilisés au compte goutte, les proportions d'alcool dans les produits de soin sont donc très faibles...

Selon les proportions d'alcools, eau et plantes, on peut distinguer :
- les teintures végétales (à base de plantes sèches aux 1/5eme),
- les teintures mères (à base de plantes fraîches, aux 1/10eme),
- les alcoolatures (à base de plantes fraîches avec un volume plantes/alcool identique),
- les alcoolats (qui sont des alcoolatures distillées),
- et encore les élixirs (préparés à base d'alcool et de sucre)!
NB : Il est assez difficile de trouver des informations nettes claires précises sur les définitions de ces extraits alcooliques (et surtout qui ne se contredisent pas avec une autre source sur le Net)...  
Donc si un pharmacien passe par là et que c'est nécessaire, il pourra me corriger... ! ;-)


5/ enfin, l'alcool sert aussi de solvant pour les arômes de fruits 
Tous les extraits aromatiques naturels vendus chez aroma zone sont issus d'extractions à l'alcool ! Car l'alcool est le principale solvant employé pour le parfum.
Vous pourrez facilement fabriquer vos propres extraits aromatiques maison, en particulier à base d'écorces d'agrumes, qui sont riches en essences aromatiques !
NB: C'est selon le même principe, et avec du sucre additionné, que vous pourrez fabriquer des liqueurs maison ! ;-) Vous trouverez plein de recettes en cliquant ici


* La recette : mon gel hydro alcoolique 


assainissant des mains

Les PHA peuvent être soit des solutions, soit des gels. 
Ils sont composés d’une certaine concentration d’alcool associée à des agents hydratants. 
Un second antiseptique peut compléter la formule afin d’élargir le spectre d’activité du produit : il peut s'agir d'huiles essentielles !
Ce sont les seuls ingrédients retrouvés dans la composition des produits hydro alcooliques!

Les gels alcooliques bio du marché concentrent leurs PHA à 60% vol. d’alcool environs;
Inspirée de la formule du gel hydro alcoolique Alphanova, et de la concentration en alcool du PHA de Melvita, (55° d'alcool), je vous propose ma recette de gel désinfectant pour les mains, fait maison :

- Alcool non dénaturé à 90° : 30 mL
- Eau pure (ou hydrolat, ou jus d'aloe vera...) : 17 g
- glycérine végétale : 3 g
- Gomme xanthane, ou de préférence amigel : 0,4 g
- Huiles essentielles : de laurier 9 gouttes, et d'eucalyptus 6 gouttes


pazapa : 
- Préparer l'alcool dans un petit verre mesureur, y ajouter les HE, couvrir
- préparer le gel : faire un empatage de la xanthane dans la glycérine, et former le gel avec l'eau en mélangeant vigoureusement jusqu'à obtenir un gel limpide et homogène
La xanthane n'est pas soluble dans l'alcool cette étape est préférable;
Cette étape peut se faire à chaud comme à froid; j'ai préparé mon gel à froid : il est donc nécessaire d'attendre 5 à 10 minutes en mélangeant régulièrement, pour avoir un gel bien formé, avant de passer à l'étape suivante...
- Ajouter l'actif Complexe hydratation intense, homogénéiser
- Ajouter très progressivement l'alcool dans le gel, en mélangeant manuellement après chaque ajout (une cuillère magique serait idéale);
homogénéiser quelques minutes pour obtenir un gel bien uniforme 
! Attention :  risque d’explosion ! les PHA sont inflammables à T°C ambiante,
comme tout mélange eau-éthanol contenant plus de 50 % d'éthanol ! 
Eviter donc d'utiliser des appareils électriques...
- Transférer dans un flacon adapté (chose pas évidente si l'embout est petit...)

L'ajout d'un conservateur, vous l'aurez compris, n'est pas nécessaire ! ;-)

Le gel hydro alcoolique s'utilise exclusivement sur des mains sèches et propres ! Il ne nettoie pas les mains, mais les purifie !
Ne pas utiliser sur une peau abîmée, ni sur une peau humide!

Mon gel sent bon le "purifiant", il s'applique aussi bien qu'un gel hydro-alcoolique du commerce, et sèche rapidement sur les mains... 
A 55° d'alcool il n'est évidemment pas aussi efficace qu'un gel Purell... Mais probablement qu'il reste suffisant pour des mains saines au quotidien, et à la maison, sans avoir des mains trop desséchées... 

La version "solution alcoolique"
Le gel peut poser des problèmes de stabilité (ce qui a été mon cas avec un léger déphasage...), et tout le monde n'a pas de la xanthane à la maison... 
La formule solution alcoolique peut donc être une très bonne alternative!
Partir de la même recette.... tout simplement sans gomme dans la recette! ;-)
Transférer votre solution alcoolique dans un flacon vaporisateur (chose plus facile...), et utilisez en spray sur vos mains, selon le même protocole !


Mon article vous a plu?
Alors à très bientôt !!

Steph

source principale de mon article : document CNRS 


5 commentaires:

Anonyme a dit…

Article passionnant...comme d habitude! Lauris

Steph a dit…

Merci Lauris ! ;-)

gladys moinard a dit…

lors des frictions des mains de manière répétée et intensive avec des gels hydro-alcooliques, il y a un risque cutané qui provient de l’altération du film hydrolipidique de la peau qui entraîne un dessèchement puis une irritation des mains, avec possibilité d’érythèmes légers surtout avec l’isopropanol qui est plus irritant que l’éthanol : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=513

Steph a dit…

Bonjour Gladys,
Je partais de ce principe aussi, et dans le cadre de mon activité, j'ai pu être formée et informée au sujet de ces problemes d'irritation qui seraient directement liées à une mauaise utilisation des GHA, et non pas leur utilisation tout court... ;-)
Pour cela il faut :
- 1/ savoir bien se laver les mains
- 2/ utiliser les GHA uniquement sur mains bien sèches
- 3/ Frictionner suffisament longtemps : jusqu'à séchage complet, et pas avant...
Il semblerait que les tests aient prouvé que dans ces conditions, les problemes d'irritation ne sont pas présents.
Je reste méfiante, mais je pense que ce sont des conditions d'utilisation primordiales pour bien tolérer ces GHA qui sont indispesables en structures de soin, comme lorsqu' on veut assurer une asepsie satisfaisante! ;-)
Merci pour le lien !
Bonne soirée

Steph a dit…

je précise que cela est vrai pour la gamme Purell, et qu'en effet, selon les compositions proposées par d'autres fournisseurs, les tolérances ne seront pas les même bien sure... ;-)